Pourriez-vous être un adulte atteint du syndrome d’Asperger ?

Pourriez-vous être un adulte atteint du syndrome d'Asperger ?Et si vous étiez, vous aussi, un adulte Asperger qui s’ignore ?  :round:

Le site canadien Psychomedia vient de publier un billet en français (jusqu’à présent les seuls articles sur ce thème étaient publiés en anglais ou en suédois) sur une version simplifiée d’un test pour détecter le syndrome d’Asperger  :!:

Sorti le mois dernier, ce court (très court !!!) test a pour objectif de faciliter le diagnostic du SA chez les personnes adultes.

Il s’agit en fait d’une version simplifiée & abrégée de l’Échelle Diagnostique de l’Autisme et de l’Asperger de Ritvo (le RAADS-R, pour « Ritvo Autism and Asperger Diagnostic Scale – Revised », donc dans sa dernière version révisée).

Les auteurs de ce nouveau test, baptisé RAADS-14 Screen, sont Susanne Bejerot, psychiatre suédoise & thérapeute cognitivo-comportementale & ses collègues de l’institut Karolinska (Université médicale, située à Stockholm)  :up:

Le test comporte en effet seulement 14 questions, données pour évaluer 3 caractéristiques de l’autisme.

Susanne Berjerot, psychiatre suédoise auteure du RAADS-14 ScreenChez les adultes, il peut être difficile de distinguer les troubles du spectre autistique d’autres troubles psychiatriques car ils ont souvent certains symptômes en commun, souligne la chercheuse. Une étude de validation du test, publiée dans la revue Molecular Autism, montre qu’il permet de différencier les troubles du spectre autistique des autres troubles psychiatriques.

Mentionnons que des personnalités de talent exceptionnel sont atteintes du syndrome d’Asperger. La structure cérébrale différente des personnes atteintes d’autisme ne devrait pas être assimilée à une déficience, estiment des chercheurs, mais être considérée comme une variante acceptée de l’espèce humaine qui présente des avantages marqués dans certaines sphères et des faiblesses dans d’autres. Ces chercheurs ne considèrent pas que la déficience intellectuelle soit intrinsèque à l’autisme.

Ce test n’est pas fourni dans le but de permettre des diagnostics mais simplement à titre d’information afin de favoriser la compréhension et la réflexion. Les résultats de ce test, s’ils suggèrent un syndrome d’Asperger possible, doivent être confirmés par des évaluations supplémentaires. Par ailleurs, la traduction de Psychomédia présentée ici n’a pas été validée scientifiquement. Or la formulation des énoncés peut avoir un impact sur les résultats.

 

POUR faire soi-même le RAADS-14 Screen :finger: c’est ici !

Je vous donne mon core plus bas sur cette page. A noter qu’on nous précise, après avoir terminé le test :

Dans l’étude de validation du test, les adultes d’intelligence normale ayant déjà reçu un diagnostic d’autisme ou de syndrome d’Asperger ont obtenu une médiane de 32.

Ce RAADS-14 Screen vient donc s’ajouter à l’AQ test (Autism spectrum Quotient test dans son nom complet :finger:  sur ce lien – en anglais & par ici en français), qui constituait à mon sens jusqu’à présent le seul test à considérer comme révélateur d’une possible piste à explorer en matière de syndrome d’Asperger.

Pourquoi ? Parce que validé scientifiquement, contrairement à l’Aspie quiz…  :x

Mis au point par le psychologue Simon Baron-Cohen, l’Autism spectrum Quotient est lui un test diagnostic réellement utilisé en CRA lors des bilans (parmi une foultitude d’autres tests, échelles & questionnaires ! Je précise bilan-diagnostic auprès d’une unité spécialisée en France s’étale généralement sur une journée & ½, voire 2 journées complètes ; il ne se résume par conséquent absolument pas à l’AQ test !!! :( ).

Voici les indications données sur mon propre bilan, avec un score personnel de 46 :

Valeur seuil > 32 patients SA
Normale féminin comprise entre 11 & 23

 

Je pense que pour tous les adultes qui se questionnent sur le SA & se reconnaissent dans le profil aspie, le RAADS-14 Screen comme l’AQ test sont sans aucun doute de meilleurs indicateurs que le fameux Aspie Quiz !
Ce dernier, contrairement au RAADS-14 Screen, n’a pas été élaboré par une psychiatre ou un psychologue spécialiste (ni un psychiatre ou psychologue tout court…)  :down:

Le créateur de l’Aspie Quiz, qui est un certain Leif Ekblad (auteur d’un site suédois nommé RDOS & d’une théorie répondant au nom de “Neanderthal Theory of Autism“. Son Aspie Quiz collecte notamment des informations visant à étoffer sa théorie) prend lui-même soin de préciser sur la version anglophone de sa page :

The Aspie Quiz is not used in any official diagnostic capacity and is billed as a test to be taken for fun

A noter que la traduction de la page française est un poil plus trouble à ce sujet puisqu’on peut y lire : « Le but de ce test est de donner une indication fiable du spectre de l’autisme chez les adultes »   :x

Le terme fiable, véhiculant l’idée sous-jacente d’un test ayant valeur de pré-diagnostic, va tout à fait à l’encontre de la mise en garde apposée sur la version anglophone & qui avertit du caractère purement divertissant de ce questionnaire  :fbhum:

Bref, certains de ces tests en ligne ne sont à mon avis pas vraiment à considérer comme étant sérieux ou fiables & encore moins dignes d’une analyse plus poussée qu’elle ne l’est déjà proposée à la fin de la passation.
Ils peuvent sans aucun doute amener à se questionner, à lire sur le sujet & surtout, inciter à aller au bout d’un diagnostic. Mais ils ne sont pas une fin en soi…

 


  :like: je reviens sur la fiabilité des différents tests & questionnaires que l’on peut trouver sur le Net, & ceux utilisés lors des bilans-diagnostics dans mon livre “Asperger & fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres” :


 

A titre indicatif, voici les résultats que j’ai moi-même obtenu ce matin  au RAADS-14 Screen (j’ai déjà un diagnostic formel, établi par équipe pluridisciplinaire de pôle autisme, en CHU)  :

Vous avez obtenu un score de 41 sur une possibilité de 42.

Dans l’étude de validation du test, 135 adultes d’intelligence normale ayant déjà reçu un diagnostic d’autisme ou de syndrome d’Asperger ont obtenu une médiane de 32 (la médiane est un concept qui se rapproche de celui de moyenne (1)).

Les participants qui avaient reçu un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ont obtenu une médiane de 15; ceux qui avaient d’autres diagnostics psychiatriques (2), une médiane de 11; et ceux qui n’avaient aucun diagnostic en santé mentale, une médiane de 3.

Un score de 14 ou plus identifiait 97% des participants ayant un diagnostic de trouble autistique et excluait correctement 95% des personnes qui n’ont aucun diagnotic psychiatrique (5% étaient ainsi identifiées à tort comme atteintes du syndrome d’Asperger); il excluait correctement 46% des personnes atteintes du TDAH et 64% de celles ayant d’autres diagnostics psychiatriques (mais soulignent les auteurs, il est possible que certaines de ces personnes aient eu effectivement un syndrome d’Asperger non diagnostiqué).

Vous avez obtenu les résultats suivants pour les 3 caractéristiques mesurées par le test (revoyez vos réponses pour chacune de ces composantes dans le tableau plus bas):

  • Difficulté de mentalisation : 21 sur une possibilité de 21.
  • Anxiété sociale : 11 sur une possibilité de 12.
  • Hypersensibilité sensorielle : 9 sur une possibilité de 9.

Les 5 premières questions du test sont suffisantes, indiquent les auteurs, pour indiquer clairement si un trouble du spectre autistique peut être suspecté : vous avez obtenu un score de 15 sur une possibilité de 15 aux 5 premières questions.

Dans l’étude de validation, un score de 4 ou plus identifiait 93% des participants ayant un diagnostic de trouble autistique alors qu’un score de moins de 4 excluait correctement 45% à 49% des participants du groupe ayant d’autres diagnostiques psychiatriques.

Mentionnons que des personnalités de talent exceptionnel sont atteintes du syndrome d’Asperger. La structure cérébrale différente des personnes atteintes d’autisme ne devrait pas être assimilée à une déficience, estiment des chercheurs, mais être considérée comme une variante acceptée de l’espèce humaine qui présente des avantages marqués dans certaines sphères et des faiblesses dans d’autres. Ces chercheurs ne considèrent pas que la déficience intellectuelle soit intrinsèque à l’autisme.

RAADS-14 Screen Alex

 

Et un document qui intéressera certainement les anglophones !  :)

RAADS-14 Screen, au format PDF (cliquez pour ouvrir)

RAADS-14 Screen, au format PDF (cliquez pour ouvrir)


Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !


Pour retrouver les différents tests…

  • Ceux validés & élaborés par des spécialistes :
    – l’AQ test de Simon Baron-Cohen
    – le RMET test de Simon Baron-Cohen
    – le RAADS-14 Screen test de Susanne Bejerot
  • Ceux non-validés (qui n’ont donc aucune valeur pronostique) :
    – l’Aspie Quiz de Leif Ekblad

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles

Ce contenu a été publié dans Diagnostic & identification, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

93 réponses à Pourriez-vous être un adulte atteint du syndrome d’Asperger ?

  1. SanyMei dit :
    interessant. :fb;): (mais c’est trè court en effet! cpdt on retrouve les grandes lignes non?..
    voici mon resultat (j’ai résumé..)
    “Vous avez obtenu un score de 40 sur une possibilité de 42.
    Vous avez obtenu les résultats suivants pour les 3 caractéristiques mesurées par le test (revoyez vos réponses pour chacune de ces composantes dans le tableau plus bas):
    Difficulté de mentalisation : 21 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 10 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 9 sur une possibilité de 9.”

    (etonannt le 10/12 car c’st pourtant la ou je me sens le moins bien la socialisation!..mais c’est parce que ‘j ai “appris” )
    bonne idée de le mettre en vue ce petit test.(qui bien sur n’est qu’un indicateur ;) :fbnerd:

  2. SanyMei dit :
    oh et puis ((désolée j’oublie bcp ce matin!) :fblol: surtou, j’aime bien leur conclusion sur le SA qui est une “variante” et pas une déficience!! j’apprécie!
  3. Chrodegang dit :
    J’ai eu 37…

    Toutefois, certaines questions me posaient des difficultés pour répondre de manière tranchée, je dois dire.

    • Jack dit :
      De même lorsque j’ai fait les premiers tests, je trouvais ça pas clair et frustrant. Après j’en ai parlé un peu à mon entourage, j’ai lu 2-3 articles et j’ai refais des tests et avec le recul j’ai mieux compris les questions pour pouvoir dire non ou oui. Ces tests sont à mi chemin entre l’épreuve de sincérité avec soi-même mais quand on comprend bien les questions au final tout devient neutre d’une certaine manière.

      En fait on a tendance à se dire que “tout dépend des circonstances” ou “j’ai vécu les deux cas” au début puis avec le recul, comme marqué plus haut, on comprend mieux la question ce qui permet de répondre correctement, j’en suis à peu près convaincu.. ;) :up:

  4. bidouille dit :
    Voila mon résultat, je ne suis pas diagnostiquée Aspie (diag de précoce dans l’enfance)

    Difficulté de mentalisation : 21 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 10 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 7 sur une possibilité de 9.

    Pour partager les résultats:

    Vous avez obtenu un score de 38 sur une possibilité de 42.

    Dans l’étude de validation du test, 135 adultes d’intelligence normale ayant déjà reçu un diagnostic d’autisme ou de syndrome d’Asperger ont obtenu une médiane de 32 (la médiane est un concept qui se rapproche de celui de moyenne (1)).

    Les participants qui avaient reçu un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ont obtenu une médiane de 15; ceux qui avaient d’autres diagnostics psychiatriques (2), une médiane de 11; et ceux qui n’avaient aucun diagnostic en santé mentale, une médiane de 3.

    Un score de 14 ou plus identifiait 97% des participants ayant un diagnostic de trouble autistique et excluait correctement 95% des personnes qui n’ont aucun diagnotic psychiatrique (5% étaient ainsi identifiées à tort comme atteintes du syndrome d’Asperger); il excluait correctement 46% des personnes atteintes du TDAH et 64% de celles ayant d’autres diagnostics psychiatriques (mais soulignent les auteurs, il est possible que certaines de ces personnes aient eu effectivement un syndrome d’Asperger non diagnostiqué).

    Vous avez obtenu les résultats suivants pour les 3 caractéristiques mesurées par le test (revoyez vos réponses pour chacune de ces composantes dans le tableau plus bas):
    Difficulté de mentalisation : 21 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 10 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 7 sur une possibilité de 9.

  5. Patricia dit :
    Ne peut-il pas y avoir confusion avec les personnes à haut potentiel intellectuel qui peuvent aussi présenter des caractéristiques communes à celles du syndrome d’Asperger ?
  6. Patricia dit :
    Je ne pense pas que cela soit aussi manichéen… les frontières sont très minces et subtiles entre toutes ces caractéristiques. Je crois que l’on ne peut rien affirmer sans examens plus approfondis… attention aux étiquettes hâtivement posées :-)
  7. soso dit :
    Bonjour,
    Le test est très court je trouve. J ai eu 32 / 42.
    Merci pour ton blog ! Ça me donne une vision tout autre du SA.
    Je lis et relis tes articles, ça me fais un effet miroir très bizarre.
    Par contre j ai eu du mal à lire ton article, je vois des petits billes Blanches qui font sauter les lettres. C est de la neige non ? Chez moi y a que moi qui les vois ^^. Lol .
    A bientôt ! :-)
  8. Loup dit :
    Au CRA, ils avaient évoqués ce test (le RAADS-R), effectivement, avec la possibilité que je le passe là-bas.

    Pour ce qui est de celui sur internet… Bon, je suis pas toujours convaincue de certaines choses dans leur test, même si les questions reprennent bien les signes, elles manquent parfois de précision dans la réponse (au-delà de la limite d’âge…), et c’est, par moment, difficile de trancher, comme disait quelqu’un, un peu plus haut. C’est un peu… Court. Peut-être. :?:

    Sinon, moi j’ai eu 36/42, et suis aspie diagnostiquée par un CRA ;) -depuis bientôt un an.
    Difficulté de mentalisation : 21 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 8 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 7 sur une possibilité de 9.
    Parce que je ne bouche pas mes oreilles (mais je fais d’autres trucs à la place) et que j’ai appris un peu plus le côté social.

  9. LaMerePoulpe dit :
    J’ai l’impression que c’est trop épuré et que les résultats pourraient correspondre à trop de monde mais ca n’est peut-être qu’une impression.

    A tous les tests que j’ai fait (aspi-quizz et celui sur cette page : http://pages.infinit.net/frelyne/aspi/AspergerIndex.html), il est clairement indiqué que je suis sur le spectre, mais avec celui-ci c’est franchement évident :
    40/42
    •Difficulté de mentalisation : 20 sur une possibilité de 21.
    •Anxiété sociale : 11 sur une possibilité de 12.
    •Hypersensibilité sensorielle : 9 sur une possibilité de 9.

    Je ne suis pas encore diagnostiquée au CRA et j’avoue attendre celui-ci pour valider mes soupçons.
    Il me tarde, j’ai besoin de savoir, même si de plus en plus je réussis à identifier ce qui tient du syndrome et ce qui a été compensé.

    • Aspergirl dit :
      J’espère pour vous que l’attente ne sera pas trop longue ! C’est le souci avec les CRA malheureusement, aussi il faut vraiment faire preuve de patience :fb;):

      Une chose est sûre pour le moment, tous les “cas” (moi inclue) de personnes que je connais & ayant obtenu un score de 40 ou 41 étaient des aspies officiels ! Alors je ne dis pas que le test est fiable à 100%, ni que tous les gens ayant ce type de score sont nécessairement touchés par le syndrome d’Asperger, mais que pour le moment, je n’ai pas eu connaissance de personnes au score si haut & au diagnostic de NeuroTypique !?
      Peut-être nous direz-vous, lorsque le SA aura été confirmé ou infirmé sur vous ? C’est tjrs intéressant d’avoir des retours sur ce type de petits test :fb;):

      • LaMerePoulpe dit :
        Je reviendrai avec plaisir vers vous lorsque le diagnostique sera posé mais effectivement ça n’est hélas pas demain la veille, j’espère réussir a retrouver ce message d’ici un an (croisons les doigts pour que le délais ne soit pas plus long…).

        J’ai fait faire le test a mon mari et père de nos enfants, il a obtenu 33/42 avec un strike sur les 5 premières questions et ce résultat en détails :
        Difficulté de mentalisation : 18 sur une possibilité de 21.
        Anxiété sociale : 6 sur une possibilité de 12.
        Hypersensibilité sensorielle : 9 sur une possibilité de 9.
        Obligé au contact social prolongé et intense a son travail et sans nul doute a haut potentiel comme moi, nous le pensons victime de sur adaptation, et cela le fatigue énormément.

        Nous serions nous trouvés entre aspis ? Mystère car je doute qu’il souhaite se faire diagnostiquer.

        Je me demande quel pourcentage de risques ont deux parents aspis d’avoir des enfants aspis également ?

  10. valad10 dit :
    J’ai obtenu 23/42 – Avec 15/21 : difficultés de mentalisation, 08/12 : anxiété sociale et 0/9 hypersensibilité sensorielle (en fait je n’ai pas de manifestation physique flagrante mais tous de même une gêne déstabilisante aux bruits et ultrasons). J’ai eu également 122/200 à l’aspiequizz??? Me pose beaucoup de questions ??? :fbhugh:
    • Chrodegang dit :
      Oh moi aussi les ultrasons ça me fait grimper aux rideaux quand les autres n’entendent strictement rien… J’avais jamais percuté, ce serait lié au SA de pouvoir encore les entendre à l’âge adulte???
    • Mimi81 dit :
      Bonjour Valad10 j’ai eu à peu près les même résultat que vous , 22/42 , avec 9/21 : difficutlés de mentalisation , 09/12 sur l’anxiété sociale et 4/09 sur l’hypersensiblité sensorielle et eu un résultat de 124 /200 à l’aspiequizz , je ne suis pas atteint de syndrome asperger , comment interpreté mes resultat ?
  11. Zorille dit :
    Bonjour Aspergirl :)

    ayant lu le livre de Rudy Simone “Aspergirls”, je m’interroge très sincèrement sur la pertinence d’un tel test. Je suis en attente d’un diagnostic au CRA aux environs de mars, je suis testée HP, et les questions de ce quizz me semblent ne pas correspondre à ce que les femmes Aspies disent d’elles… Elles seraient “sur-adaptées” par rapport à leurs homologues masculins, donc est-il réellement pertinent de demander par exemple s’il y a des difficultés sociales ? Ça me demande énormément d’énergie d’être dans le social, mais globalement, je n’ai jamais eu de grosses difficultés d’intégration, bien au contraire ! (le “caméléon”).
    Idem pour les questions manifestement destinées à mesurer l’empathie… De plus en plus de blogs et de vidéos montrent que les aspergirls sont bien dotées d’empathie (et même sans doute trop), alors je trouve qu’une question comme “Il m’est difficile de comprendre comment les autres se sentent quand nous parlons.” n’est pas un bon critère diagnostique non plus… Je dirais même au contraire… par exemple, je focalise de manière exagérée sur ce que je ressens de mon interlocuteur pour m’assurer en permanence qu’il n’est pas mal à l’aise : est-ce que c’est une sur-adaptation ?

    Malgré tout ça, j’obtiens quand même 19 (donc un indice de plus pour mon pré-diagnostic) mais je reste assez circonspecte sur la possibilité de détecter les cas limites des personnes à la fois Aspies et HP (cas limites d’ailleurs évoqués par Tony Attwood “On reconnaît que le syndrome se situe sur un continuum sans rupture qui se dissout à son extrême dans la normalité.”).

    Que penses-tu de ces nuances ? Et de l’absence de nuances dans les questions ? (toujours vrai ou toujours faux… !)

    Bravo pour ton blog en tous cas ! :like:

    • Julie dit :
      Zorille, je me pose les mêmes questions que toi. C’est mon hypersensibilité qui me rend justement très (trop) empathique, et cela a également à voir avec cette envie que j’ai de me cacher quand l’énergie des autres est trop envahissante.

      J’ai également été dérangée par le peu de nuances possibles dans le choix de réponse du questionnaire en français. J’ai obtenu 39 au test en anglais et 31 au test en français, et pourtant, je ne pense pas être Asperger, mais simplement HP et très sensible. Cela dit, peut-être que je me trompe, puisque je n’ai pas été diagnostiquée officiellement dans un cas ou dans l’autre.

      Je suis capable de faire la conversation et de savoir quand c’est mon tour de parler, mais j’ai souvent l’impression de garder le même sujet trop longtemps (ou pas assez). Souvent, les mots prononcés par mon interlocuteur ou interlocutrice détonnent avec son ton de voix ou ce que je lis sur son visage, et c’est assez déconcertant. Je comprends l’ironie, les métaphores et je sais souvent lire entre les lignes, mais parfois, j’ai du mal à dire si la personne avec qui je m’entretiens croit vraiment ce qu’il/elle dit.

      Je me demande souvent si les gens sont réellement intéressés à échanger, en fait, et c’est décevant vu l’énergie dont j’ai besoin pour me forcer à rester ouverte à l’autre personne. Souvent, il ne s’agit que de “small talk” pour bien paraître et en plus, ça doit souvent avoir lieu dans des endroits très bruyants, où j’ai besoin de toute ma concentration pour capter ce que me dit l’autre personne. En bref, c’est pas reposant. Cependant, ça vaut souvent le coup de s’habituer à l’exercice, parce qu’il existe beaucoup de personnes chouettes dans le monde.

  12. favennek dit :
    Je rejoins Loup…

    Pour moi, certaines questions manquaient de précisions et je n’arrivais pas à me retrouver avec cette histoire d’âge. Il n’y a pas de degré, par exemple ça m’arrive de prendre au pied de la lettre mais pas tout le temps. De même, j’arrive à comprendre certaines situations sociales et d’autres pas, je ne suis pas totalement inapte. Quand on fait ce test, on est tout ou rien… bof bof

  13. Lucile dit :
    THQI, j’ai obtenu 15 avec une hypersensibilité sensorielle à 8/9, ça grimpe vite. ;) Maintenant ce n’est pas la première fois que j’observe (forums, discussions) que la frontière est parfois mince puisque “l’hyper” est souvent associé à ces deux profils. Maintenant, si j’ai testé, c’est parce que je suis indirectement concernée par le profil asperger et je trouve que ce test est plutôt pas mal, il faudrait peut-être juste “remonter” le seuil d’identification ou le nuancer en tenant compte justement de l’hypersensibilité qui concerne un certain nombre de zèbres.
  14. FINI dit :
    J AI REFAIT LE TEST 148

    Vous avez obtenu un score de 36 sur une possibilité de 42.

    •Difficulté de mentalisation : 18 sur une possibilité de 21.
    •Anxiété sociale : 10 sur une possibilité de 12.
    •Hypersensibilité sensorielle : 8 sur une possibilité de 9.

  15. FINI dit :
    JE NE SUPPORTE PAS LES FROTTEMENTS DE CHAUSSURES ,LA CRAIE AU TABLEAU(j ai arreté mes etudes pour ca)LES GRINCEMENTS ET LE PAPIER POREUX.
    JE NE PEUX PAS M EMPECHER DE BOUCHER MES OREILLES DANS LA RUE

    36 SUR 42 C ‘ est quoi aspergher ou autiste kanner?

    SINON MON PREMIER TEST (TRES LONG)je l’ ai fait ici:

    http://pages.infinit.net/frelyne/aspi/AspergerIndex.html

  16. Danielle dit :
    J’ai fait l’aspie quiz + celui ci : 39 sur 42 avec mentalisation 21/21 Anxiété 10/12 Hypersensiblitité 8/9

    Du coup je me sens moins seule ! :fb;):

  17. Audrey dit :
    Je vais faire exception avec un score de 5 (et je pense avoir exagéré) :
    Difficulté de mentalisation : 3 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 0 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 2 sur une possibilité de 9.

    Je n’avais pas vraiment de doute mais le test était intéressant pour comprendre un peu mieux. Et puis ce n’est pas réservé aux aspies par ici! :-)

  18. Cristiano Monteiro dit :
    J’ai eu un score de 25/42

    Difficulté de mentalisation : 12 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 8 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 5 sur une possibilité de 9.

    Les 5 premières questions du test sont suffisantes, indiquent les auteurs, pour indiquer clairement si un trouble du spectre autistique peut être suspecté : vous avez obtenu un score de 11 sur une possibilité de 15 aux 5 premières questions.

    quelqu’un pourrait m’expliquer d’avantage?
    merci

  19. etensuite dit :
    Bonjour,

    Et dans mon cas, je découvre tout ceci…Suite à quelques recherches liés à quelques problèmes personnels, je me retrouve à faire ce test (dans le doute d’une probable cause à mes problèmes), et j’ai des niveaux high-scores, comme la plupart des gens d’ici. Je me sens ni abruti ni génie, un peu à part mais c’est pas invivable, enfin, ça l’était pas jusqu’à y’a 2-3 ans.

    J’ai pas de QI supérieur, plutôt normal, j’ai déjà pu le mesurer dans la vie (115), un travail d’ingé de complexité normale. Mais là j’ai de gros soucis à vivre et à comprendre les gens du travail, et même les autres, hors travail (mais c’est un problème second).
    Il devient impossible de bosser sereinement. En fait, depuis récemment je prend du galon, et en devenant chef de projet je me confronte à des discussions où tout s’envenime , d’avis général, j’exagère, je serai “trop cash”, enfin, quelque chose d’agressif dans les mots – ce que je ne ressens pas, mais je ne le vois pas chez eux, qu’ils sont heurtés. Mais je suis néanmoins très bon dans mon travail, j’ai pas connu d’échec d’exécution, ça me laisse du crédit.

    Du coup, je commence à envisager cette piste comme possible (mais alors j’envisage légèrement…). Qu’est ce que je dois faire pour avoir un pro. qui infirme ou confirme les choses ? Enfin, je sais pas trop quoi faire là…Si vous avez une idée, une expérience, des pistes.

  20. Chris dit :
    C’est en voyant une émission que je me suis posé la question. Notamment lorsqu’un des invités a dit: Je n’appelle jamais quelqu’un au téléphone, je ne prends jamais de nouvelles parce que j’ai peur de déranger.
    C’est exactement ce que je fais et pense , ce qui d’ailleurs me “coûte” une amie…D’où mon commencement de recherche sur le sujet…
    Je vois que d’autres que moi ont fait ce test avec des scores bien plus probants. Je ne comprends pas si je souffre reellement de cela ou non. Pouvez vous me dire ce que vous en pensez?

    Vous avez obtenu un score de 19 sur une possibilité de 42.

    Dans l’étude de validation du test, 135 adultes d’intelligence normale ayant déjà reçu un diagnostic d’autisme ou de syndrome d’Asperger ont obtenu une médiane de 32 (la médiane est un concept qui se rapproche de celui de moyenne (1)).

    Les participants qui avaient reçu un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ont obtenu une médiane de 15; ceux qui avaient d’autres diagnostics psychiatriques (2), une médiane de 11; et ceux qui n’avaient aucun diagnostic en santé mentale, une médiane de 3.

    Un score de 14 ou plus identifiait 97% des participants ayant un diagnostic de trouble autistique et excluait correctement 95% des personnes qui n’ont aucun diagnotic psychiatrique (5% étaient ainsi identifiées à tort comme atteintes du syndrome d’Asperger); il excluait correctement 46% des personnes atteintes du TDAH et 64% de celles ayant d’autres diagnostics psychiatriques (mais soulignent les auteurs, il est possible que certaines de ces personnes aient eu effectivement un syndrome d’Asperger non diagnostiqué).

    Vous avez obtenu les résultats suivants pour les 3 caractéristiques mesurées par le test (revoyez vos réponses pour chacune de ces composantes dans le tableau plus bas):

    Difficulté de mentalisation : 11 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 6 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 2 sur une possibilité de 9.
    Pour partager les résultats:

    Les 5 premières questions du test sont suffisantes, indiquent les auteurs, pour indiquer clairement si un trouble du spectre autistique peut être suspecté : vous avez obtenu un score de 8 sur une possibilité de 15 aux 5 premières questions.

    Dans l’étude de validation, un score de 4 ou plus identifiait 93% des participants ayant un diagnostic de trouble autistique alors qu’un score de moins de 4 excluait correctement 45% à 49% des participants du groupe ayant d’autres diagnostiques psychiatriques.

    • Tournevis dit :
      Ah bon sang, ce serait ça qui m’empêche de téléphoner ? °.°
      (il n’y a pas que ça, évidemment, je suis en attente, depuis plus d’un an, d’un RV avec le CRA de ma région)
  21. elly dit :
    Bonjour,
    Je rejoins etensuite sur son commentaire. Jusqu’à il y a quelque jour je n’avais que de temps en temps envisagé un diagnostique, mais une année particulièrement difficile psychologiquement et nerveusement semble avoir agavé tout ces symptômes commun a l’autisme, et une amie me pousse a le faire. J’envisage sérieusement de me faire diagnostiquer a présent, ne serais-ce que pour etre rassurée mais ça me fait …. peur (comme la plus part des choses dans la vie -_-“”). J’aurais besoin d’être rassurée et un peu guidée par des personnes qui ont vécu ça. Qu’on m’explique les étapes a suivre?
    Avec l’annee que je viens de vivre (l’incendie de ma maison, un avc du grand pere, que nous avons soigné a domicile, son décès quatre mois apres, et l’angoisse d’une situation financiere quasi desesperée), je ne controle quasiment plus mes ressentit physiques et psychologique que je sois entouree de monde ou seule. Des bruits que je tolérais passablement avant sont devenus sujets de crises de colère ou de malaises. Des symptomes psychosomatiques violents a des situations de stress mineures. De gros troubles du sommeil accompagné a la longue a cause de la fatigue d’hallucinations auditives meme en journee.
    Est-ce quelque chose que vous avez deja vecu? les symptomes peuvent ils s’agraver selon les etapes de la vie d’une personne? Est-ce réellement des symptomes d’un autisme, (sachant que j’ai toujours eu la sensibilité sesorielle et les troubles de socialisation que j’avais reussis a adapter jusque la, une mémoire des détails surprenante, mais jamais rien qui n’ai fait douter mon entourage d’un trouble quelconque étant donné que je n’avais aucun soucis de développement), ou est-ce que je dois plustot consulter pour une depression?
    Je suis un peu perdue en ce moment, je sais que ton site aspergirl n’est pas un site de medecins conseil :) . Mais je me répète (désolée) j’ai surtout besoin d’être rassurée sur les étapes a suivre, sur votre vécu a tous, que je sois atteinte d’autisme ou non.
    J’ai fait le test que tu as posté sur cette page et meme si je ne m’approche pas de l’asperger cela me porte sur un spectre autistique tout de meme avec 22/42 :
    Difficulté de mentalisation : 5 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 9 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 8 sur une possibilité de 9.
    et dans les 5 questions determinantes un résultat de 12/15.

    J’ai fait un test qu’un autre internaute a suggéré et la aussi je ne suis pas dans les “hautes categorires” autistique mais je suis definitivement en dehors des “moyennes” communes.
    Je sais que ces tests ne sont pas des diagnostiques en sois, mais cela me pousse a aller plus loin. J’ai pris contact avec une association de ma region dans l’espoire qu’ils me dirigent vers des professionnels compétents du coin. Mes Dernieres questions sont combien coûte ce genre de diagnostique? est-ce remboursé par la secu?

    Merci encore pour ces articles instructifs tout de meme.

    • Aspergirl dit :
      Bjour :fb;):

      Vous trouverez tt sur le diagnostic à l’âge adulte ici (sur 3 billets) :finger: Histoire d’un diagnostic à l’âge adulte

      Pour répondre à la question du coût, tt est gratuit en milieu public (CRA, antennes hospitalières type le centre Donald T du Vinatier, à Lyon). Par contre, si vous préférez (pour des raisons de délais, bien souvent…) passer par des professionnels en libéral, tt sera à vos frais (le bilan diagnostic pour le SA étant assez compliqué & pluridisciplinaire).
      J’explique tt ceci ds les fameux 3 billets sur mon propre diagnostic (lien donné ds le paragraphe du dessus).

      Pour communiquer avec des Aspies adultes, comme avec d’autres personnes en questionnement &/ou en cours de diagnostic, je vous conseille le groupe secret que j’ai crée :like: (secret pour de simples raisons de confidentialité insuffisantes qd le groupe est paramétré en mode privé :!: )

      N’hésitez pas à m’écrire par MP, via FaceBook, si vous souhaitez nous y rejoindre :finger: mon profil FB :)

    • nadja dit :
      coucou , j’ai un le même genre de profil que vous : mentalisation 8/21
      anxiété sociale 4 /12, hypersensibilité sensorielle . j’ai fait ce test parce que j’ai eu une discussion avec quelqu’un diagnostiqué comme asperger et certaines de ses difficultés sociales sont similaires à celles que j’avais avant 15 ans ( après j’avais des amis et un copain et je pouvais même être dans des groupes ces derniers sont les plus durs à approcher pour moi parce que j’ai le besoin continu de regarder le regard des gens , les gestes , le ton de la voix et la démarche ) . J’avais l’habitude de penser que j’étais ” très naïve , orgueilleuse et stupide ” avant 15ans : incapable de comprendre l’ironie de supporter les mensonges ( la politesse était une forme de mensonge : pourquoi tu demande comment ça va si c’est juste pour entendre ça va en retour donc en fait tu pose une question sans vouloir “la vrai” réponse ( pensée interne c’est mal de mentir et c’est pas logique ) maintenant ça m’est globalement égal . Je me suis également entendu dire “tu es une éponge” tu n’as pas de caractère tu imites les autres ” ou au contraire ” tu n’es pas flexible “”tu es insensible ” ( en fait je suis super sensible surtout aux émotions des autres mais j’ai appris a “tout bloquer(mais vraiment tout”) pour “supporter” les émotions des autres et ne pas être submerger par les miennes . Maintenant ça va mais j’ai encore un peu peur d’avoir l’air bizarre ( je dis souvent que je suis stupide parce que je sais que ça éloigne moins les gens si ils me pensent moins intelligente qu’eux que l’inverse ) , je suis sensible au couleurs ( je fais des retouches sur mes photos que je suis la seule à voir , objectivement c’est modifié puisque si je bouge un curseur ça change quelque chose c’est fait pour ça …) je supporte pas les cris des bébés ça me donne envie de me boucher les oreilles et de pleurer aussi ( mais je sais que je peux pas réagir comme ça donc je me contracte à fond , je me concentre sur ma respiration et si quelqu’un le remarque (ça arrive souvent :( )je m’excuse et dit que j’ai l’ouï sensible, je déteste quand les gens me frôlent ou me touchent (surtout si ils s’excusent pas ) mais quand il a “circonstance atténuante ” genre une foule , un bus … je dis rien parce c’est “moi qui suit en tort” mais j’aime vraiment pas (je me touche là ou on m’a toucher comme pour”nettoyer la zone “) , je peux “couper le son “si je suis concentré sur quelque chose ( je peux lire dans une boite de nuit un roman j’ai testé une fois ), mon cv ressemble a une blague ( psycho , chevaux , pâtisserie, bateaux , usine, ménage……) parce que soit mes attentes sont trop élevé ( la psycho manque de mise en relation des connaissances entre les différents courant et moi j’ai besoin de mettre les choses en relation pour les comprendre( c’est juste mon opinion personnelle sur la psycho ) )ou alors je m’ennuie beaucoup trop pour arriver a y rester même si je m’améliore ( je suis rester 1 ans et demi à mcdo ;) , je ressens que les gens m’ont manqué quand il reviennent (parce que je super contente de les voir ) mais pas avant( quand ils sont pas là ) . une dernière chose ( beaucoup de commentaires sont long donc je me permet aussi ) je voyais complétement flou à cause d’un astigmatisme qui s’améliore avec l’âge, diagnostiqué aux alentours de 5 ans ( j’étais incapable de tracer des lignes à l’école à une vitesse normal et comme j’étais perçu comme très impertinente la maitresse s’énervait) l’ophtalmo ( ma mère me l’a répété moi je m’en rappelle pas ) a dit que c’était pas normal avec ce niveau de trouble oculaire je devrais me prendre des murs et tout cassé autour de moi ce qui n’étais pas du tout le cas ( adaptation du à la plasticité cérébrale à cet âge j’imagine ) , par contre maintenant si mon briquet et mon stylobate ont exactement la même couleur je peux tenter d’allumer ma clope avec mon stylobate (et mettre quelques secondes à m’en rendre compte alors que tout le monde se marre ) .Sinon je suis une femme de 27 ans et enfant les profs et maitresse ont dit à mes parents ( et parfois à mes camarades de classe super la pédagogie) que j’étais probablement “surdoué” “trop solitaire ou trop dans mon imaginaire ” ” peut être dyslexique mais qui compense très bien ” et moi j’en avais marre qu’on essaie de me définir donc je voulais pas “passer des test et allé dans une école avec des gens plus comme moi ” ( l’opinion que j’avais à l’époque (8 ans ) et que si je suis avec d’autres “gens que les autres n’aime pas ” je serais encore pire que je suis maintenant , je pourrais pas apprendre à me comporter correctement ” ( je m’en rappelle vraiment ,je mens pas) donc j’ai dit à ma mère si tu m’emmène là bas je n’écrirais rien et je répondrais pas au question , c’est comme ça et puis c’est tout) . Pour les test du type lire les émotions j’ai un score relativement élevé et tout le monde me dit que je suis très doué pour ça ( j’ai même effrayé une copine en lui disant je crois que tu te dit ça et ça et ça ….maintenant , elle m’a répondu “tu lis dans ma tête ou quoi?? ” j’ai répondu non non désolé c’est juste que tu me parle beaucoup de tes problèmes donc je te connais “)
      Bon voilà j’ai pas encore décidé si je me faisait diagnostiqué ou pas , le truc c’est que j’ai jamais parlé ça à personne ( j’en parle toujours pas je me contente d’écrire caché derrière mon ordi mais pour l’instant j’ose pas faire plus ) parce que j’avais trop honte et trop peur d’être rejetée . Voilà merci de m’avoir lu , je sais pas trop ce que j’espère comme réponse alors répondez ce que vous voulez ( soyez pas trop méchant quand même lol)
  22. claire dit :
    Bonjour,

    Je connais une connaissance adulte qui est asperger, et j’ai voulu faire des recherches concernant ce sujet, en lisant, je me suis rendu compte que, j’avais pas mal de point en commun avec les asperger, je me reconnais dans pas mal de choses, et cette connaissance m’a proposé de passer un test en ligne, ce que j’ai fais, et le résultat disait que j’en n’étais une, il m’a dit que je pouvais approfondir ce résultat, mais je ne sais pas comment, comment puis-je savoir vraiment si je suis atteint de ce syndrome? en allant voir un psychologue?

    J’ai fais le test de votre site, j’ai eu ça comme résultat:

    Difficulté de mentalisation : 14 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 8 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 9 sur une possibilité de 9.

    Je n’ai pas trop compris le résultat, si quelqu’un peut m’aider.
    Merci pour votre réponse à l’avance.

    • Polesi Hervé dit :
      Bonjour Claire. Si vous vivez en France, le plus simple pour poursuivre votre démarche est d’obtenir les coordonnées du CRA (Centre de ressources autisme) de votre région. Ne vous inquiétez pas sur la seule base du RAADS-14 qui est un test de screening et pas une grille de diagnostic. Courage ! Pour les autres pays francophones, je ne sais malheureusement pas quelle est la structure la plus adaptée.
  23. VEUJOZ dit :
    est ce que ca vas m aider a vivre de le savoir
  24. petite colline dit :
    bonjour,

    Excusez moi d’intervenir, d’autant plus que c’est assez ancien, mais je m’interroge.

    Il y a 13 ans, dans une assoc où j’ai travaillé quelques temps, on m’a parlé de phobie sociale (PS). D’après des tests trouvés sur internet, ça correspondait vraiment, avec des scores maximum. Ces personnes m’ont faite entrer en contact avec un psy, en lui disant que j’étais PS. Psy qui n’y connaissait rien en PS, mais a accepté le “diagnostic”. On n’en a jamais vraiment parlé. Je suis retournée chez mes parents après quelques mois et suite à une TS, j’ai rencontré un nouveau psy qui n’y connaissait rien non plus en PS (ce sont eux qui me l’ont dit dès le début, ce n’est pas un jugement). A qui il a été dit que j’étais PS. Lui non plus n’a jamais remis en question le diagnostic et quelques mois après, il a fait une demande d’AAH pour phobies sociales ce qui a été accordé.
    Ca fait donc 13 ans que je suis reconnue PS, dont 11 pour la MDPH. Mais sans avoir jamais rencontré un spécialiste, sans même que la question ne soit posée par un psy.
    Mais il est évident que je suis PS vu les résultats aux différents tests que j’ai pu trouver et faire sur internet.
    Cependant, ces dernières semaines, j’ai vu des petits reportages sur l’autisme. Et pour la partie qui en était montrée, donc surtout dans la relation à l’autre, je me reconnais vraiment dans l’autisme. D’autant plus qu’après une tentative de passage sur un forum de PS, j’ai plus ou moins gardé des contacts avec un PS (mais bien moins “atteint” que moi) qui s’étonne de certaines de mes “caractéristiques” et m’a déjà demandé si je ne serais pas plutôt autiste.

    J’ai fait quelques recherches sur internet et je suis tombée sur ce test.
    Et j’ai obtenu un score de 36 sur 42. Avec difficulté de mentalisation de 21/21, anxiété sociale de 12/12 (évidemment) et hypersensibilité sensorielle de 3/9
    Alors je ne suis pas sûre que ce soit tout à fait juste car les réponses sont trop limitées. Pour moi, ce n’est pas une question d’âge, mais plutôt une question de degré. Par exemple pour les bruits, il y en a que j’ai énormément de mal à supporter, comme les sonneries de téléphone, ou parfois, je ne supporte plus aucun bruit, même le son de la télévision m’insupporte, mais il est très très rare que je me bouche les oreilles et seulement si je suis seule, je n’oserais pas le faire en présence de quelqu’un. Donc, j’ai indiqué jamais.
    Ou je n’aime pas quand la façon dont j’aime faire les choses est changée, mais je ne suis pas pour autant très contrariée. Enfin, la plupart du temps. Mais comme c’est vrai que je n’aime pas ça, j’ai indiqué que c’était le cas.

    Donc j’ignore si ce test signifie quelque chose. Y a-t-il un lien entre PS et autisme ? La PS serait-elle une forme d’autisme ? Les autistes sont-ils PS, mais les PS pas forcément autistes ?
    En dehors de tout ce qui est relationnel, quelles sont les caractéristiques de l’autisme ?

    désolée de vous avoir dérangés, je ne sais pas si avoir des réponses à ces questions changerait concrètement quelque chose à ma situation actuelle, puisque de toutes façons, je n’ai aucun suivi psy (ou autre d’ailleurs) depuis plusieurs années et même si je découvre que je suis peut-être autiste, ça ne changera rien à mon incapacité à en parler à qui que ce soit. Mais même si ça ne change rien, ce sont des questions que je me pose en ce moment alors …
    Désolée pour la longueur de ce commentaire …

    merci

    • Hervé Polesi dit :
      Bonjour Petite Colline. A la lecture de votre récit, j’ai envie de vous inviter à contacter le CRA de votre région. Des psy qui acceptent un diagnostic dont, de leur propre aveu, ils ne savent rien, cela m’irrite un peu. La phobie sociale est un trouble relativement fréquent en population générale, mais nous ne sommes pas dans le registre du syndrome d’Asperger. Je crois que votre situation mérite d’être clarifiée, dans la perspective d’un mieux être toujours possible. Bien à vous. Hervé
      • Petite Colline dit :
        Bonjour,

        Merci pour votre réponse.

        Mes questions étaient un peu posées en vain dans la mesure, où j’avais parfaitement conscience que la seule réponse logique que vous pouviez m’apporter était de voir auprès de professionnels alors que je sais être incapable de faire les démarches nécessaires.

        Je ne sais pas si la phobie sociale est très répandue, mais en tout cas, elle n’est pas tant connue que ça, même auprès des professionnels de la santé. Je n’ai jamais rencontré de psy (et pourtant j’en ai vus plusieurs, pas seulement les 2 qui m’ont suivie) qui sache vraiment ce que c’était; et même parmi les “spécialistes” des phobies, j’ai quelques doutes sur leurs véritables connaissances sur ce trouble … Comme les spécialistes en TCC qui refusent de me donner un RV parce que je n’appelle moi-même. Sauf que je ne suis pas capable d’utiliser un téléphone (demande-t-on à un arachnophobe de prendre RV avec une araignée dans la main ?). Ou la généraliste soit-disant spécialisée en PS qui ne comprend pas pourquoi je ne suis pas capable de la regarder…
        Pourtant, même si ces difficultés ne sont pas liées qu’à la PS et peuvent indiquer un autre trouble, elles font quand même partie des signes fréquemment rencontrés chez les personnes ayant une PS généralisée très invalidante.

        PS et syndrome d’Asperger ou tout autre trouble autistique sont dans des registres différents. Mais est-ce que si quelqu’un ayant un syndrome d’Asperger passait un test de PS, sans tenir compte du reste, pourrait-il être considéré comme PS ?
        Car j’ai fait un test (beaucoup plus long) suggéré par plusieurs des commentateurs de ce site et les résultats sont nettement moins clairs. Car si avec 2 des tests, je me retrouve avec des résultats qui orienteraient vers un syndrome autistique (43 en “quotient autistique” (la norme pour les femmes étant entre 11 et 23, pour les Asperger entre 31 et 45) et 41 en “quotient amitié et relation” (femmes entre 74 et 106, Asperger entre 35 et 7 8) ), je suis dans la “norme” en ce qui concerne le “quotient empathique” (= 43 (femmes entre 37 et 59, Asperger entre 9 et 33)) et le ” Quotient Méthodique Révisé” (= 38 (femmes entre 25 et 70, Asperger entre 50 et 120)).

        Désolée pour tous ces détails …

        merci

        • Polesi Hervé dit :
          Bonsoir Petite Colline,

          Je ne suis malheureusement pas spécialiste. Mais pour le peu qu’il me semble savoir, (mais d’autres, dont l’hôtesse de ce blog, sont peut-être mieux placés pour vous répondre) le syndrome d’asperger est difficile à diagnostiquer par un non-spécialiste, et il peut y avoir confusion avec toutes sortes de choses, dont la phobie sociale.
          Normalement, le Centre Régional sur l’Autisme est supposé comprendre que vous ne pouvez prendre rendez-vous vous-même. Indiquez moi votre département de résidence par mail, si vous le voulez, ou via Facebook, où je suis facile à trouver. Je pourrai me renseigner et vous faire suivre l’information utile.
          Parce que le problème avec les tests, c’est qu’ils ne permettent pas de poser un diagnostic. Pour cela, rien ne remplace encore le sens et la pratique clinique. Courage !

          • petite colline dit :
            bonjour,

            merci, c’est très gentil à vous. Mais inutile puisque de toutes façons, je serai incapable de rencontrer qui que ce soit.
            merci.

  25. Alizée dit :
    Vous avez obtenu un score de 21 sur une possibilité de 42

    •Difficulté de mentalisation : 16 sur une possibilité de 21.
    •Anxiété sociale : 0 sur une possibilité de 12.
    •Hypersensibilité sensorielle : 5 sur une possibilité de 9.

    Que penser de ce résultat? pour moi ce n’est pas clair… en sachant que je suis diagnostiquée HP mais je ne sais pas trop si cela peut avoir un lien…

  26. amanda dit :
    Bonjour

    Je viens de passer le test j’ai obtenu 33/42
    Mais tirer une conclusion trop hâtive m’angoisse voir me perturbe.
    Mes problèmes de communication quels sont ils je n’en ai pas j’ai ma bulle avec un quota de personnes et c’est parfait.
    Au contraire je suis bien même seule je me complais et me complète .
    Forcément je véhicule l’image d’une personne borderline .bof.
    Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse .

  27. Christian dit :
    Est-ce que le test n’est pas biaisé côté autisme ?

    Dès les 5 premières, je suis dedans! Mais bon, j’ai un passé d’autisme.

    Mais bon, dès les 5 premières, c’est choquant !

    Maintenant je retest en trichant pour faire 0 :-D

  28. Christian dit :
    C’est possible de faire 0!
  29. Audrey dit :
    Bonjour,
    Depuis peu, j’ai découvert ce syndrome et maintenant je n’arrête pas de voir des similitudes de ce que j’endure chaque jour, j’ai fait le test et mes résultats sont de 27/42 avec mentalisation 11/21
    anxiété sociale 12/12
    Hypersensibilité 4/9
    avec un score de 13/15 sur les 5 premières questions.

    je ne sais pas si je suis atteinte de ce syndrome mais je sais que je souffre d’anxiété sociale et d’être isolé (et déprimé de cela). Ma famille ne comprends pas ce qui ne va pas chez moi et je ne pense pas pouvoir leur dire mes inquiétudes a ce sujet car je sais que jamais ils ne me prendront au sérieux malgré que je vais avoir 30 ans bientôt. Pour moi, changer mes habitudes ou devoir juste parler à quelqu’un que je ne connais pas est une souffrance mais pour eux c’est juste de la timidité ( cela a même des répercussions sur ma vie professionnelle étantà la recherche d’un travail). Je ne sais pas vraiment quoi faire, c’est la première fois que j’en parle mais j’ai peur que si je passe des tests et que je ne suis pas diagnostiqué, je sois encore plus déprimé car je ne saurai pas d’où cela vient.
    J’aimerai savoir comment votre entourage a réagi quand vous avez été diagnostiqué SA ?
    et j’ai souvent lu que les personnes atteinte du SA, on des facilités avec les chiffres, est ce vrai ? pour ma part, j’ai toujours eu des difficultés dans ce domaine.
    Merci de votre témoignage.

  30. Lerena dit :
    Sur ce test-là, j’ai obtenu 32. J’ai fait la version plus longue de ce test et j’ai obtenu 37. Je suppose qu’il faudrait que je consulte à ce sujet, juste pour être sûre… Si c’est ça, je comprendrais enfin ce qui me pourrit la vie à ce point >_<… Un médecin qui m'a accueilli aux urgences après une drôle de crise m'a suggéré que ça pourrait être Tourette (en me demandant d'aller voir un neurologue pour plus de précisions et une confirmation), mais ça n'expliquerait pas les soucis mentaux que j'ai…

    Merci pour ce test, en tout cas, ça ne fait qu'infirmer un peu plus ce que je soupçonnais déjà. On verra bien pour la suite… Si je pouvais avoir un vrai diagnostic et le montrer aux gens qui me disent sans arrêt "Fais un effort" ou "C'est pas vrai, tu fais toujours des conneries et tu n'apprends jamais de tes erreurs"…

    Je ne sais pas toi, mais j'ai énormément de difficultés à "apprendre de mes erreurs". Elles sont là, je sais que j'ai fait quelque chose de travers, mais je ne sais pas quoi et donc l'erreur se reproduit, inévitablement. Et on me déteste pour ça. Bref, j'espère que je pourrais enfin avoir une raison à tous mes soucis et que je cesserais de rester dans le noir, à me dire que je suis cinglée ou je ne sais quoi…

  31. Gilles dit :
    Chère Aspergirl,
    merci pour votre blog qui est une vraie mine d’informations!
    Je suis tombé en fait par hasard sur une page wiki concernant le syndrôme d’Asperger puis votre blog et ça a été une révélation…je me suis reconnu dans beaucoup de points clés, cela me suit depuis ma petite enfance, et il a fallu que je passe les 40 ans pour que cette piste s’offre à moi, sur les raisons de “pourquoi je suis comme ça” et le cheminement de ma vie.
    J’ai fait les deux tests et j’ai fait un score de 38, et bien ciblé sur les points clés.
    Pourtant, j’en ai vu des psys de par le passé, mais c’était une époque où on haussait gentiment des épaules en disant aux parents que les enfants étaient capricieux et où on écoutait surtout les adultes. Plus tard j’ai entendu que je n’avais “qu’à prendre sur moi, que je n’avais qu’à m’adapter, à faire des efforts”, ce que j’ai essayé de faire mais qui m’a bouffé pendant des années. Sans compter le manque de compréhension de l’entourage lié au manque d’information, ce qui ne facilite pas les choses. Visiblement je suis tombé sur les mauvaises personnes…A 40 ans j’ en arrive là. Maintenant il me reste à consulter des personnes qualifiées qui confirmeront peut être que je suis atteint ou pas. Mais j’ai des pistes maintenant… Merci d’avoir éclairé ma lanterne :-)
  32. Mart dit :
    Je trouve que ce test ne veut rien dire du tout. En tous cas pour quelqu’un comme moi. “Avez-vous des difficultés à lire les expressions des autres ?”, “Etes-vous capable de faire la conversation ?”, “Comprenez-vous ce qu’on attend de vous ?” : je trouve ces questions absurdes. Je peux répondre un oui franc comme un non franc à chacune. Par exemple, je suis très fort pour faire la conversation, mais 1) uniquement à un certain type de gens, et 2) cela m’épuise littéralement. Alors, dois-je répondre oui ou non ? Je n’ai, de fait, aucune raison de répondre plus l’une que l’autre.
    De même, lire les expressions sur un visage : je suis convaincu d’y arriver parfaitement, et même d’être très fort à ce jeu-là : mais est-ce que je ne me leurre pas complètement ? Personne ne peut savoir cela. Très souvent, je découvre que des gens se fâchent contre moi et je ne comprends absolument pas pourquoi – et pourtant, je suis convaincu d’être fin psychologue (et souvent je SAIS que je le suis). Alors, dois-je en conclure que je suis très adroit ou très maladroit ? En fait, je suis les 2 à la fois.
    D’autre part, ces questions sont cousues de fil blanc = si vous avez envie d’être Aspi, vous savez ce qu’il faut répondre, et si vous avez envie de ne pas l’être, vous le savez aussi, ce qui introduit un biais énorme.
    Bref.
  33. Barrié Nathalie dit :
    Bonjour
    J’ai un score de 29 mais j’ai hésité sur pas mal de questions… Serait-il possible qu’à l’âge adulte il y ait une part d’apprentissage qui viendrait corriger les “défauts” initiaux ? Du coup, cela pourrait expliquer que j’aie du mal à faire la part de l’appris et de l’inné, de la nature et de la culture en quelque sorte.
    Parfois j’hésitais entre deux réponses contradictoires.
    Par contre pour les 3 catégories différentes, je n’ai pas trouvé comment les identifier.
    Merci pour ce test intéressant, je pense également à deux membres de ma famille très proches (en amont et en aval) qui semblent avoir quelques caractéristiques autistiques et pourraient répondre à ce test, mais je sais d’avance qu’ils seraient très certainement dans un déni indispensable à leur “survie” sociale. Mais je les comprends vu que j’ai des points communs avec eux (le déni en moins, même si j’ai 55 ans et que j’ai mis du temps à faire ce test).
    Cordialement,
    NB
  34. Luke dit :
    Bonjour,

    Je suis tombé sur ce test qui a l’air intéressant.
    Il est très rapide alors je ne sais pas à quel point on peut se rendre compte de quoi que ce soit.
    Je suis jeune adulte et n’ai jamais fait de test de ce genre, je n’ai pas su répondre avec précision à beaucoup de questions mais j’ai obtenu un score de 22.
    Difficulté de mentalisation : 18 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 4 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 0 sur une possibilité de 9.
    A quoi cela correspond il ? Dois-je aller plus loin dans les tests ?
    Je ne sais vraiment pas quoi en penser, si quelqu’un peut m’éclairer ce serait super !

  35. Lau dit :
    Bonjour,

    J’ai obtenu 42/42, que cela signifie? Je me pose beaucoup de questions.
    Au début de l’année j’ai entamé une thérapie avec une psychothérapeute qui a l’habitude de travailler avec de HPI, elle m’a dit sans hésitation que j’étais un zèbre.
    Est ce que cela peut expliquer mes résultats ou bien est ce qu’elle se trompe? Je ne comprend plus rien, est ce qu’un jour je saurai ENFIN qui je suis, pourquoi je me sens tellement à part de TOUT……. j’ai besoin de réponses :'(

    • Lau dit :
      J’ai aussi fait l’aspie quizz et ses 150 questions, apparemment je serais aspie (selon un test internet… hein). Que faut il que je fasse pour savoir vraiment?
  36. Francis dit :
    J’ai obtenu 42 sur 42 sur ce test, pourtant aucun médecin ne m’a diagnostiqué autiste.
  37. Fanny T dit :
    Bonjour ! Tout d’abord je tiens à dire que j’adore ton blog, il m’a beaucoup appris et je le trouve très bien fait, très intéressant. Je t’avais déjà contacté auparavant (sur tout autre blog) car je pensais que j’étais intellectuellement précoce, mais mon test de QI indiquait un QI normal. Depuis 1 mois je m’intéresse au syndrome d’asperger parce que je me retrouve énormément dans ces descriptions. Et je me dis que si c’est le cas ça aurait pu m’induire en erreur car certaines caractéristiques des EIP sont communes à celles d’Asperger. J’ai effectué différents tests sur internet pour détecter un éventuel SA (Aspi Quizz, RAADS-14 et l’AQ cités plus haut et encore un autre). Et il se trouve que dans tous les tests, je suis décrite comme étant sûrement Asperger.
    – Aspi-Quiz : 142/200 (score aspi) & 67/200 (score neurotypique). Ma mère a obtenu quasiment des résultats inverses aux miens (73/200 score aspi et 150/200 score NT).
    – RAADS-14 : 37/42
    – AQ : 36/50 (?? sur combien est évalué l’AQ pour être sûre ?)
    – Autre test dont les indices chiffrés indiqués me situe toujours dans la catégorie Femme Asperger et non Femme Neurotypique.
    (je n’ai effectué ces tests qu’1 fois chacun afin de ne pas trop tromper l’évaluation).

    Je souffre beaucoup de ma situation et voudrais vraiment savoir si je suis SA ou pas. Penses-tu que mes doutes sont plutôt fondés ? Je retrouve vraiment de nombreuses similitudes avec le SA.
    Merci d’avance :)

  38. charolais dit :
    Voici le resultat au test pour ma part: Vous avez obtenu un score de 29 sur une possibilité de 42.

    Dans l’étude de validation du test, 135 adultes d’intelligence normale ayant déjà reçu un diagnostic d’autisme ou de syndrome d’Asperger ont obtenu une médiane de 32 (la médiane est un concept qui se rapproche de celui de moyenne (1)).

    Difficulté de mentalisation : 15 sur une possibilité de 21.
    Anxiété sociale : 9 sur une possibilité de 12.
    Hypersensibilité sensorielle : 5 sur une possibilité de 9.

    Que cela signifie t il?

    MErci

  39. charolais dit :
    Et sur le test plus long mon score AQ est de 35/50 donc pour le second test je suis clairement en plein dedans…
    Comment est ce possible de ne pas se rendre compte (soi meme, la famille ou les medecins surtt que j’étais tjs malade dc tt les mercredi j’étais au toubib) d’un tel trouble. Qu’est ce que cela change de faire le diag en centre spécialisé est ce long pour avoir un rdv? cela a t il changé, simplifié, ampiré, votre vie au boulot. C’est peut etre très cliché ce que je vais dire, mais en lisant ce blog on se dit qu’il est impossible que ce soit une aspergirl qui ecrive ;) J’ai toujours été attiré par les enfants autistes j’aurais révé d’etre enseignante methode ABA, cela peu paraitre présemptueux mais je les trouve tellement interessant et géniaux, comme un trésor qu’il faut trouver au fond d’une foret.
  40. Rossita buena de la Mancha dit :
    Score de 34.
    Je dois vraiment le prendre au sérieux?
    A vrai dire j’intellectualise énormément mes rapports sociaux ce qui me fatigue au quotidien. Faire des maths me ramènent dans des aires plus familiales et chaleureuses.
    Un matheux perdu dans ses abstractions, à tendance solitaire, avec un score de 34.
    Ca colle au profil d’asperger?
  41. Nono Life dit :
    41/42 !!
    Tests RDOS : 176/47
    157/56
    163/63
  42. tarmok dit :
    en attente du diagnostic du CRA de ma région , deux mois de questionnement et d’anxiété , la routine ,lol..j’ai 46 ans …et j’arrive usé ,cabossé ,mais dans peu de temps, libéré….
  43. Francis dit :
    Les médecins français ont 40 ans de retard à cause de la psychanalyse, c’est peut-être pour ça qu’aucun médecin ne m’a diagnostiqué autiste.
  44. MrGroove dit :
    Merci pour ce lien, je m’étais refusé de chercher des tests sur Google. Finalement avec la confiance que j’ai en vous je l’ai fait… C’est dingue le test des regards, je connaissait cette particularité, mais je ne m’en rend jamais bien compte…
    Bientôt le diagnostique au CRA, j’ai hâte, et j’ai hâte de savoir comment on va m’accompagner pour souffrir moins.
  45. Piétonne dit :
    Bonjour,

    Une question: comment allez-vous faire maintenant que le syndrome d’Asperger n’existe plus?.

    • Aspergirl dit :
      Ce n’est pas le SA qui n’existe plus dans ce fameux DSM-5, c’est l’appellation qui est inclue dans la grande famille TSA (qui comprends des formes ts diverses d’autisme). De plus, le terme “syndrome d’Asperger” n’apparaît plus dans le DSM-5, mais n’a pas bougé du CIM-10… (ni du DSM-IV que de nombreux spécialistes & personnels des CRA préfèrent encore utiliser en France).

      Aux Etats-Unis (où le DSM-5 est sorti il y a déjà un bon moment), des associations s’étant battues pour conserver la spécificité de l’appellation ont obtenu que le terme reste dans les diagnostics, y compris ceux posés par le DSM-5 :up:

      Cela ne changera par conséquent rien pour les intéressés ou leur familles.
      Alexandra

  46. Nicole cardinal dit :
    J’ai commencé à faire le test que vous suggérez et, bien franchement, j’ai arrêté à la 2 e page. A plusieurs questions, je ne pouvais pas choisir une réponse parmi celles proposées. Par contre, je trouve l’aspie quiz plus concluant.

    Au sujet de ce dernier, plusieurs personnes que je connais (dans un groupe de TSA) l’ont passé avant de se faire évaluer. Et les résultats étaient concordants.

  47. romeo dit :
    Bonjour a tous,
    j ai obtenu un score de 30/42
    16/21 mentalisation
    10/12anxiete sociale
    4/9 hypersens
    que celasignifie t il ? suis je asperger, il est vrai que je me pose beaucoup de question sur mes difficultes d integration sociale malgredes efforts immenses et epuisantsetsouvent a effets inverses
    faut il s accepter tel quel ? ou chercher a “guerrir” si c est possible ?
    • Aude dit :
      C’est un test de dépistage. Il faut aller voir un professionnel. Certains points peuvent être expliqués par d’autres choses. Je n’ai pas de difficultés de mentalisation, tous mes points sont dans l’anxiété sociale. Et j’ai effectivement été diagnostiquée avec phobie sociale invalidante par le psychiatre.
  48. Nicolas dit :
    Sincèrement, j’ai de gros doutes sur les compétences de ces professionnels de la santé. Je fais tout les tests possible du web en attendant ce délai insultant de 3 ans pour le test officiel. Partout, j’atteint les niveaux maximum. (Ici, 42/42)

    Excusez-moi mais je ne vois pas comment des docteurs neurotypiques puissent comprendre réellement notre réelle souffrance, notre manière de penser. Aujourd’hui, j’ai 35 ans, ce syndrome n’a jamais coïncidé avec la société et alors que j’ai la possibilité de faire de grandes choses pour le monde, je suis bloqué au raz-de-terre car je n’arrive pas à m’imposer face à l’humanité… Même pour parler de la pluie et du beau temps je bloque.

    Donc au lieu de faire vos pseudos recherches et vendre des bouquins, osez prendre votre boulot avec sérieux, seul un aspie sait ce qu’être aspie… Vos tests sont bidons !

    • Nicolas dit :
      Pour informations supplémentaires:
      Votre Quotient Autistique (AQ) est 41 sur 50
      Votre Quotient Empathique (EQ) est 7 sur 80
      Votre Quotient Amitié et Relation (FQ) est 11 sur 140
      Votre Quotient Méthodique (Version Révisé: SQ-R) est 131 sur 150
  49. Sandrine dit :
    Bonjour,

    J’ai obtenu 32 au test (16/8/ 8) Forcément si je l’ai fait, c’est que je me pose des questions…(j’ai fait lotus les autres tests du coup et à chaque fois dans le spectre asperger. Le pire c’est celui avec les yeux…)
    Mon fils de 5 ans est en cours de test de précocité car la maîtresse souhaite un saut de classe. Tout est parti d’une remarque de ma mère qui a dit”me reconnaître exactement en lui à son âge”. Puis d’un travail avec ma,psychologue sur ma difficulté à comprendre les réactions des personnes, à me sentir en décalage et à ne pas supporter le bruit ce qui m’a causé de gros soucis de sociabilisation jusqu’a la fin de mes études. Depuis cela va mieux car j’evolue dans un univers intellectuellement stimulant et j’ai créé ma societe. Mais je ne cesse de m’interroger quand même. J’ai lu tout le blog, je me reconnais dans la majorité des écris et commentaires mais je ne me sens pas d’entamer un diagnostic, comme si cela allait m’enfoncer au lieu d’expliquer ces différences.

    Est ce que vous avez eu ces doutes aussi?
    Qui peut m’aider (hors CRA?)

  50. lologm dit :
    Merci pour le test psychomédia. Je dois néanmoins signaler une erreur dans votre présentation. 32 n’est pas un seuil mais une médiane, c’est-à-dire une sorte de moyenne (pour simplifier). En fait, la moitié des Asperger sont au-dessous de 32, l’autre moitié au-dessus. L’interprétation des statistiques est toujours délicate.
    (Il ne vaut mieux pas lire la suite si on n’a pas passé le test.)
    Le seuil indiqué est 14 : 97 % des Asperger sont au-dessus. Mais il n’est pas fiable parce qu’une bonne part des TDAH et d’autres diagnostics sont au-dessus également. (La médiane de ces populations est respectivement 15 et 11.)
    Concrètement, cela signifie que :
    si on est au-dessus de 14, on a “de bonnes chances” d’être Asperger, mais on peut être aussi TDAH par exemple.
    si on est autour ou au-dessus de 32, on a “de très grandes chances” d’être Asperger.
    • Alexandra dit :
      Bsoir,

      Vous n’avez sans doute pas bien lu. Ce n’est pas “ma présentation”, mais les termes exacts du compte-rendu du neuropsychologue lors de mon bilan dans l’unité diagnostique du CRA :)

      Alexandra

  51. bidouille dit :
    je viens de refaire le test, précédemment j’avais eu 38, aujourd’hui j’ai eu 31. je m’améliore, je ne suis pas asperger seulement diag de précoce dans l’enfance. J’ai un enfant TDA HP et un enfant asperger TDAH.

    Comment expliquer cet écart de résultats?

  52. CharlieVoid dit :
    J’ai eu un résultat de 34 à l’AQT, 26 au test du regard et 30 au RAADS-14 Screen Test. Pas la “révélation” question troubles autistiques, mais pas typiques de la population générale non plus…
    Suis-je quelqu’un de juste très bizarre, ou bien quelqu’un avec un trouble mais qui sait bien s’adapter ? :D
    J’ai également fait le dernier test, mais certains questions m’ont paru tellement étranges que même si les résultats vont dans le même sens je ne veux pas trop en tenir compte…
  53. Aloïs dit :
    Bonjour !

    J’ai obtenu 33, mais j’ai perdu mes résultats suite à une mauvaise manip. Je me retiens de refaire le test pour avoir les données précises car je lutte contre mon côté trop terre à terre porté sur les détails. Mais mon score le moins élevé était dans la barre relative aux relations sociales, les autres étant à fond ou presque.

    J’ai été étonnée quand mon compagnon a émis l’hypothèse que je pouvais présenter des troubles autistiques, mais suite à ce test je comprends mieux ce qu’il veut dire.
    Cela dit j’attendrai d’être sérieusement diagnostiquée avant d’affirmer quoi que ce soit.

    Je tiens à remercier pour l’accès libre donné à ce test qui valide certains traits de caractère atypique et fait se sentir moins seul, moins “bizarre”. Il m’a permis aussi de mettre le doigt sur certaines choses qui séparées semblent anodines, mais mises ensembles peuvent être signifiantes :
    difficulté à me concentrer quand trop de bruit, effort conscient pour focaliser mon attention sur une conversation si d’autres choses se passent à côté, comme une autre conversation que je vais partiellement suivre et même à laquelle je vais participer brièvement sans plus entendre ce qu’on me dit d’autre part, où juste la position d’une poignée de fenêtre qui n’est pas mise “comme il faut”, ou des bruits de mastication, ou des sons de petits chocs répétés. D’ailleurs mes frères en ont fait un jeu et c’est à celui qui me fera “péter les plombs” le premier. Ça a l’air chiant mais bizarrement ça me désensibilise partiellement. Je supporte moins bien quand je suis fatiguée ou stressée, ce qui peux se jouer à peu de choses.
    J’entends les sons suraigus qui ne me dérangent pas toujours, mais les mobylettes et autres deux-roues bruyants sont un calvaire, je ne me bouche pas toujours les oreilles mais suis stupéfaite en voyant les autres continuer de discuter sans broncher.
    Je supporte mal les pots, tasses et assiettes en grès ou avec des petits motifs au fond à cause de la sensation en passant un couvert dessus, ou directement contre les dents en ce qui concerne les tasses. J’ai du faire un effort colossal pour ne plus criser quand on me touche avec un pied dans une chaussette, et d’une manière générale les vêtements me contrarient et je supporte très mal les bijoux. Je n’aime pas boire dans du plastique et n’aime pas non plus les couverts dont le manche est en plastique. Et je ne sais pas si ça entre dans les textures, mais j’ai une aversion totale pour les sauces jaunes. Même décrire lesquelles ici m’est difficile. Je préfère ne pas y penser. Cette liste est certainement non-exhaustive, mais je ne vais pas passer la journée la-dessus.

    Il est vrai que je me suis toujours sentie à part sans savoir d’où ça venait.
    Difficulté à me faire des amis de mon âge surtout au collège. J’ai même changé d’établissement à cause de ça, pour m’échouer sur les mêmes écueils. Disons que je me sentais supérieure tout en ayant l’impression d’être moins bien que les autres qu’ils étaient les gens “normaux” avec des secrets “normaux” de vie “normale”. Il faut dire que je viens d’une famille atypique. Mes très bons résultats ne n’ont pas tellement aidée.

    Vers 15 ans, âge de la seconde, j’ai suivi le conseil de mon père qui est de ” faire semblant de savoir faire ce que je ne sais pas faire pour apprendre à le faire.” J’ai donc fait semblant d’être sociable et d’ignorer le concept de honte ou de gêne après avoir observé les autres “vrais sociables” ou supposés tels. Et ça a marché du tonnerre, après quelques ratés évidemment. Aujourd’hui j’ai beaucoup d’amis qui m’adorent pour mon côté entier et brut de décoffrage, mais aussi pour ma gentillesse et ma sincérité. On me demande même conseil – à tort ou à raison je ne sais pas – sur les relations humaines. Quand j’explique qu’à la base je suis timide voire
    associable, la plupart des gens ne me croit pas et prend mes “pétages de plombs” comme un surplus de caractère et seraient surpris d’apprendre que c’est par faiblesse et non par force que je pars parfois en vrille.
    Pourtant, quand j’arrive quelque part où il y a du monde que je ne connais pas, mon premier réflexe est un mouvement de recul, puis je me reprends, joue mon “rôle”, rationnalise, et ça passe.
    L’apprentissage du sens de l’humour a été coton aussi. Je me suis aperçue un jour que je prenais les choses tellement au sérieux que j’étais hermétique à la plupart des situations perçues comme comiques par les autres. Alors j’ai cherché la nature du comique et ai trouvé que c’était toujours basé sur un décalage pouvant toucher un ou plusieurs aspects d’une situation décrite, et ai appris à lâcher prise pour me laisser aller à l’amusement. Et encore une fois ça a marché. J’ai développé un certain sens de la répartie et de l’à propos, et suis désormais dotée de sens de l’humour. Bon il n’est pas toujours perçu comme tel, mais c’est beaucoup mieux qu’au départ !

    En tout cas merci encore ! Je ne sais pas si je suis Aspie ou non, mais de voir que je ne suis pas seule à avoir des “trucs” me fait du bien.

    Bonne journée à tous.

  54. Papylirus dit :
    Fais chier… ça sent le commentaire de fin de nuit ? Ah bah oui.

    Parce que LA peluche qui ne me quitte pas depuis dix-huit ans et trois cent soixante-deux jours semble avoir mystérieusement disparu, je ne peux PAS dormir. Parce qu’ils ont changé les tables de place à la cantine, je ne peux PLUS y manger. Or je mange tous les jours à la cantine, alors je n’arrive pas à aller manger ailleurs NON PLUS. Pour ne rien arranger, période de concours et de conseils de classe… le moment le moins stressant de l’année, surtout en première année de prépa quand ça va déterminer si je ferais le métier de mes rêves ou pas. Oui, mais si je ne peux pas faire ledit métier, je me PENDS (décision prise en sixième. Ne me regardez pas de travers.)

    Le seul qui m’ait jamais considéré comme autiste était un ignorant, et ma mère a décrété très tôt qu’il était absolument impossible que j’appartienne à un TSA, quel qu’il soit. Je sais bien qu’Internet est plein de charlatans… mais les charlatans en question sont plutôt unanimes sur la question, et vous deviner qu’ils ne sont pas de l’avis de ma mère.

    Le point qui devrait mettre fin à mes interrogations, c’est que je score un joli zéro en hypersensibilité sensorielle. En même temps, quand on est presque aveugle et qu’on ne s’expose pas pour commencer, ça aide… mais même si je me suis enfouie à toutes jambes (assez littéralement) neuf fois sur dix quand on a réussi à me mettre dans une soirée, je ne crois quand même pas rentrer dans cette case-là. Ce qui est bien, en fait.

    Par contre, le coup de la routine coupée qui vire au jeûne et à l’insomnie, j’apprécie assez peu. Des idées pour sauver une pauvre étudiante qui ne peut pas exactement expliquer à sa mère que, Maman, tu n’es pas une professionnelle, et par moment c’est un peu handicapant, il faudrait penser à chercher ce que c’est ?

    S’il-vous-plait.

  55. Aurore dit :
    Oh, super ! Merci pour les explications sur l’Aspie Quiz. Comme c’est celui avec le plus grand nombre de questions, j’ai fait l’erreur de lui accorder plus de valeur. C’est bien qu’il y ait des personnes comme toi qui mettent les points sur les i.

    Sur le RAADS-14 Screen, j’ai quelques questions. Tu as écrit :
    Valeur seuil > 32 patients SA
    Normale féminin comprise entre 11 & 23

    Donc on est d’accord que le symbole, c’est strictement supérieur donc comme ce sont des scores sans virgule, on parle d’une valeur seuil à 33 hein ?
    Et autre question : quid des femmes qui ont un score qui va de 24 à 32 ? Elles sont au-dessus de la norme mais en dessous de la valeur seuil des aspies donc comment ça s’explique ?

  56. emmanuelle dit :
    Que vaut le résultat pour du thqi? Car il est noir que les résultats données sont pour des personnes d’intelligence normale. Le th qi augmente ou tempere?
    • “intelligence normale” est strictement à comprendre par opposition à la déficience intellectuelle. On est d’intelligence normale (dans le monde de l’autisme) lorsque l’on a un QI supérieur à 70 :up:

      (car c’est une des caractéristiques du syndrome d’Asperger, que de disposer d’une intelligence dite normale, de 70 à 160 ;) )

      Alexandra

  57. Hiéléna dit :
    Bonjour,
    J’ai passé le test et j’ai obtenu “que” 22/42.
    C’est seulement depuis que je suis votre blog que je me pose des questions.
    J’ai découvert que j’étais haut potentiel, grâce à ma fille, puisque nous l’avons d’abord découvert pour elle.
    Je souffre d’un trouble bipolaire, je le sais depuis 13 ans et je suis stable depuis 5 ans. J’en ai 43.
    Je croyais que certaines problématiques, ne pas savoir bien inter-agir avec les gens, ne pas supporter que l’on parle fort (à la maison c’est la bataille entre mon mari, ma fille et moi avec le son de la télé !), s’attacher aux détails, l’anxiété sociale devaient venir de ma pathologie et de mon HP.
    Mais je me pose vraiment des questions, et j’avoue aussi que j’ai une peur monstrueuse de passer le test.
    Je sais que ces particularités font partie de moi, mais qu’elles ne me définissent pas entièrement. Que je peux être fière du parcours que j’ai fait car j’ai surmonté beaucoup d’épreuves.
    Mais je ne suis pas sure de pouvoir accepter un autre “ni plus, ni moins mais autrement” : 2 c’est déjà pas mal. Dont un qui est quand même handicapant, que je dois surveiller tous les jours et pour lequel je prends un traitement à vie !
    Malgré tout, je me dis que, que comme pour les autres, cela me permettrait d’expliquer peut-être quelques petites choses dans ma vie, d’avancer encore dans le parcours vers un certain épanouissement personnel ou en tout vers le mieux être que j’ai commencé il y a 5 ans …
    Voilà, juste une (grande) réflexion personnelle. Comme j’ai toujours pensé que plusieurs cerveaux valent mieux qu’un, je suis preneuse de tous les avis
    ;) :love:
  58. Gwen C. dit :
    j’ai obtenu 35/42… J’ai fait le test juste comme ça, parce que vous l’avez partagé sur Facebook et voilà, maintenant je me pose des questions ! J’ai jamais imaginé que je pouvais être asperger… Je suis déjà en train de faire le chemin dans ma tête pour me faire tester pour le haut potentiel… Vous me conseilleriez de faire quoi en premier ? Peu importe ?

    … Toute chamboulée…

  59. Adline dit :
    J’ai 14 ans, j’ai fait le test et ai obtenu 24 je ne sais pas quoi faire selon le test j’aurai un TSA mais je dois passer un test de QI en septembre alors je me demande si je dois attendre ou en parler . J’ai des difficultés sociales c’est indéniables mais pour le reste je ne sais pas trop. Je suis dans le flou le plus total si vous pourriez m’aider ce serait aimable à vous.
  60. Gizmil dit :
    Ce test m’a énervé dès les premières questions, je ne les trouve pas assez précises ! Je ne parviens pas à répondre ! Du coup, je l’ai laissé tomber !
  61. Valentine dit :
    S.O.S
    Je suis agée de 17 ans, bientôt 18, et j ai de ( trop) nombreuses raisons de penser que me faire diagnostiquer en CRA ne serait pas vain. Petite ( à l age de 5 ans ), j ai été diagnostiquée IP. C est mon institutrice de l époque qui avait demandé à ce que je sois suivie, suite à des comportments qu elle trouvait étranges. On m a collé cette jolie étiquette, sans jamais se poser plus de questions, et tous les autres psy chez qui j ai consulté ( de force ) m ont laissé entendre que tous cela ” passerait “… -_-
    Mon problème aujourd hui que je ne me vois pas demander à mes parents de financer ne serait ce que la première consultation, car ils n en verraient sûrement pas l intérēt, tous étant définitivement résolu pour eux.
    Je suis ouverte à tout conseil, et remercie d avance toutes les personnes qui me répondrint éventuellement.
  62. Lucrèce dit :
    RAADS-14 j’ai obtenu 38/42, et plus particulièrement :
    Difficulté de mentalisation 20 / 21
    Anxiété sociale 10 / 12
    Hypersensibilité sensorielle 8 / 9

    Quant à l’AQ Test, j’ai eu 47/50.

    Non diagnostiquée pour l’instant, je suis en cours de démarche auprès du CRA régional. Vos articles me font ouvrir les yeux sur beaucoup de choses !… Je m’y reconnais énormément. Merci beaucoup.

  63. Une zébrelle dit :
    Je me souviens avoir fait l’aspie quizz il y a 3 ans et il y a 5 ans. Les résultats des 2 tests ont été globalement identiques, et très proches des vôtres ! Mon mari a testé aussi et est lui aussi dans la même catégorie de résultats. Nous sommes tous les 2 HQI, je me demande si ça joue sur les résultats de manière importante ou TRÈS importante ?
  64. landoz Hélène dit :
    Bonjour à tous et toutes. Je suis la maman d’une jeune fille de 16 ans. Nous avons été ballottés de spécialistes en spécialistes, de services en services, de centres en centres et de diagnostiques en diagnostiques depuis que ma fille a 3 ans. Finalement, j’ai moi même acquis la conviction que ma fille est concernée par ce syndrome. Contre l’avis des professionnels qui la suivent actuellement, et malgré leurs sarcasmes, j’ai pris la liberté de contacter le centre RA de ma région. Après un premier rendez vous, ils ont décidé de réaliser des testes approfondis et nous sommes dans l’attente d’un nouveau rendez-vous.
    Mon intuition ne leur parait pas farfelue à eux… Bref, suite au prochain épisode. Par contre, moi j’aurais une question à poser à un professeur spécialiste de ce syndrome mais je ne trouve aucun accès à une de ces personnes… J’ai récemment écouté une émission tout à fait fascinante sur le thème des neurones miroirs. leur fonctionnement, leurs actions, leur utilité et les conséquences de leur présence sur nos apprentissages. Toutes ces informations m’ont causé un grand choque car il m’a paru évident que si, chez une personne, ces neurones miroirs venaient à être en quantité insuffisante ou déficients, le résultat serait forcément l’induction de comportements très semblables à ceux qui caractérisent les autistes Asperger! Or, JAMAIS je n’ai entendu parler d’une relation possible entre le fonctionnement des neurones miroirs et l’autisme… Cela m’étonne vraiment! A qui pourrais-je poser la question? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)