Le syndrome d’Asperger : un trouble plus difficile à déceler chez les femmes (Femmes-médecins, janvier 2018)

Je tenais à partager sur les deux blogs cet article qui est paru dans le e-magazine Femmes-médecins.com  :round:

Le papier est titré “Le syndrome d’Asperger : un trouble plus difficile à déceler chez les femmes “, & signé Nathalie Strauch  :love:

La journaliste, qui m’a notamment interviewée, a fait un beau travail de synthèse me semble-t-il.

Voici un extrait de son article :

Le syndrome d’Asperger reste un sujet méconnu. Ce trouble du spectre autistique (TSA) n’empêche pas de mener une vie sociale mais peut beaucoup la compliquer. Les femmes atteintes passant plus facilement « sous le radar » que les hommes, elles sont diagnostiquées tardivement. Quels signes pourraient vous mettre la puce à l’oreille ?

« Quand j’ai appris que j’avais le syndrome d’Asperger, ou SA, tout s’est assemblé d’un coup dans ma tête, comme un immense puzzle », témoigne Elodie, 37 ans, diagnostiquée en mai 2016 après plusieurs années d’errance et de questionnements. « Enfin, j’ai pu mettre un mot sur des maux que je ressentais depuis ma jeunesse : ma maladresse verbale et physique en société, ma propension à interpréter les choses au pied de la lettre… Tout prenait un sens ! ». Situé à une extrémité du spectre des troubles autistiques (TSA), le syndrome d’Asperger en demeure le « parent pauvre ». D’ailleurs, il n’est reconnu par l’OMS que depuis les années 90 alors que l’autisme « classique » l’est depuis les années 40.

Contrairement à d’autres formes de TSA, ce syndrome ne s’accompagne pas d’un retard intellectuel : au contraire, « il touche des personnes avec un niveau intellectuel normal, voire supérieur à la moyenne », précise le Dr Valérie Chapaux, médecin généraliste en Belgique et atteinte de ce trouble. Le SA n’empêche pas non plus les « Aspies », comme ces personnes se désignent entre elles, de mener une vie en apparence normale. C’est particulièrement vrai pour les femmes : certaines sont mariées, mères de famille, ont un travail, conduisent… et pourtant se sentent différentes, « décalées », depuis leur enfance. Elles vivent alors l’annonce de leur trouble, généralement diagnostiqué après la trentaine, comme un soulagement, une délivrance. « Je me croyais folle, ou dépressive, avant d’apprendre que je suis tout simplement Aspie », sourit Elodie.

Les femmes Asperger, des caméléons sociaux

Si les hommes Asperger sont généralement diagnostiqués assez tôt, il en va autrement chez les femmes. La raison en est essentiellement sociale : les filles apprennent très tôt ce que la société pose comme étant acceptable ou non et sont plus douées pour imiter les comportements de leurs congénères. Elles ont également plus tendance que les garçons à intérioriser, voire dissimuler, leurs troubles sensoriels. « Au travail, pour ne pas entendre le brouhaha ambiant, j’écoute du bruit rose au casque. Mes collègues croient que je suis une mélomane, je ne les détrompe pas », témoigne Sophie, diagnostiquée à 27 ans.

« Les femmes TSA ont une façon d’exprimer leurs troubles plus légère, plus fine, que les hommes », précise Alexandra Reynaud*, diagnostiquée SA à l’âge de 32 ans. « Il faut un oeil plus affûté pour les repérer. Elles sont plus sensibles à répondre à une attente sociétale et à se fondre dans la masse. On passe aussi à côté parce que ce syndrome a toujours été détaillé à partir d’exemples masculins. Et enfin parce qu’en France, on a encore de l’autisme une vision psychanalytique ! Or c’est un trouble neurobiologique, pas une maladie mentale. »

 

POUR LIRE La SUITE de l’ARTICLE :arrow: c’est ici !

💡 les ouvrages recommandés en fin d’article ⤵

– “La différence invisible“, bande dessinée cosignée Mademoiselle Caroline & Julie Dachez, aux éditions Delcourt

– “Asperger & fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres“, témoignage signé Alexandra Reynaud, aux éditions Eyrolles

         
Cliquez pour ouvrir                  Cliquez pour ouvrir


📌 voici quelques articles du blog qui vous aideront à comprendre de quoi il s’agit lorsqu’on parle de syndrome d’Asperger :

Comment obtenir un diagnostic de syndrome d’Asperger en France ?

Shutdown & meltdown autistiques, quand le besoin de repli sur soi se fait pressant

Avant, j’étais là ! Le syndrome d’Asperger faisait déjà partie de moi 

The geek syndrome

Chacun fait, fait, fait … c’qu’il lui plaît, plaît, plaît !

Dis-moi de quelle couleur tu es, je te dirai si tu es aspie…

Petites & grandes obsessions d’une Aspergirl

Adrian Monk, authentique portrait d’un adulte touché par le syndrome d’Asperger


📌 & sur mon second blog, Les Tribulations d’un Petit Zèbreconsacré à la douance (le haut potentiel intellectuel), des articles qui vous éclaireront sur le SA doublé d’un haut potentiel intellectuel :

– “Peut-on être à la fois surdoué & touché par le syndrome d’Asperger ?

– “Rencontre avec Alexandra Reynaud : « Je suis Haut Potentiel & Asperger » (Marie-France, novembre 2016)

– “Coming-out intellectuel… faut-il parler de son surdouement ?

– “Rencontre avec Alexandra Reynaud, par Juliette Loiseau (Radio Notre Dame, avril 2017)

– “[VIDÉO] Tout savoir en une minute sur le syndrome d’Asperger (LCI, mars 2017)

– “« Je ne suis pas autiste » : moi, je le suis, Monsieur Fillon. Et ce n’est pas une tare (Le plus de L’Obs, mars 2017)

– “Avoir un enfant surdoué, avec Alexandra Reynaud (France Bleu, octobre 2016)


🚩 de mon côté, je suis aussi l’auteure de ces 2 autres livres :

– “Les Tribulations d’un Petit Zèbre. Épisodes de vie d’une famille à haut potentiel intellectuel“, sur la douance ( = précocité intellectuelle, surdouement, zébritude, haut potentiel intellectuel, surefficience mentale  ;) )

– “L’enfant Atypique“, à paraître aux éditions Eyrolles en avril prochain  :up:

          
Cliquez pour ouvrir les détails    Très bientôt, la couverture…


💗 à noter qu’Amazon a crée une boutique “Autisme & syndrome d’Asperger” ↪️ http://amzn.to/2Duv5rD

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.