[ARTICLE de REVUE] Haut potentiel intellectuel & syndrome d’Asperger : à la rencontre des nouveaux spectres

Elle est toute chaude, elle vient d’être mise en ligne ce 14 juillet 2017 (après avoir été soumise le 31 juillet 2016) : une revue de la littérature fort intéressante :up:

Le titre de cet article, paru dans L’Évolution Psychiatrique : “Haut potentiel intellectuel & syndrome d’Asperger : à la rencontre des nouveaux spectres”  ;)

Il est signé :

Morgane Romand qui est psychologue & doctorante en psychologie. Elle prépare d’ailleurs une thèse sur la douance & les TSA (“Haut potentiel intellectuel & troubles du spectre autistique“, dont la soutenance est prévue pour l’automne prochain)

Catherine Weismann-Arcache qui est psychologue, maître de conférences universitaire en psychologie & psychanalyste

Elles appartiennent toutes deux au laboratoire PSY-NCA (Psychologie & Neurosciences de la Cognition & de l’Affectivité), de l’université de Normandie.

Voici la partie du papier qui est consultable pour tous  :up:

Car pour lire l’intégralité, il vous faudra acheter l’article si vous n’êtes pas universitaire & n’avez pas accès aux publications scientifiques… :

Résumé

Objectifs
En tant qu’entité transnosographique, le haut potentiel intellectuel concerne tant le champ du normal que celui du pathologique. Le « spectre du haut potentiel intellectuel » regroupe ainsi différents profils, qui sont souvent dysharmoniques et s’associe notamment au syndrome d’Asperger chez certains sujets. Ce syndrome d’Asperger a lui-même disparu du DSM-5, pour se fondre dans cette nouvelle catégorie des « troubles du spectre autistique ». L’objectif de cet article est ainsi de questionner ces « nouveaux spectres » et ces deux entités, que sont le haut potentiel intellectuel et le syndrome d’Asperger, chez l’enfant.

Méthode
Une revue de littérature a permis la mise en perspective clinique et psychopathologique des travaux sur le haut potentiel intellectuel et sur le syndrome d’Asperger, à travers trois axes : le rapport au savoir, le rapport aux autres et le rapport au monde qu’entretiennent ces enfants.

Résultats
Leurs rapports au savoir nous questionnent sur la « suffisante perméabilité » de ce savoir et sur la possibilité pour eux d’utiliser leur intelligence au profit de leur insertion relationnelle et sociale. Leurs centres d’intérêt spécifiques, mais aussi les particularités de leur langage rendent parfois difficile la relation aux pairs d’âge et peuvent les amener à se tourner vers les adultes ou à se distancier de la relation. Leur rapport au monde, enfin, est communément marqué par une grande perméabilité sensorielle et émotionnelle susceptible de les fragiliser.

Discussion
Le surinvestissement de l’intelligence semble communément être force de pare-excitation, et participe à une forme de repli interne dont on peut questionner la continuité d’avec le repli autistique, la remise en cause du réel et son évitement. Ce surinvestissement viendrait suppléer les fonctions du Moi et permettrait à l’enfant de maintenir le lien à l’autre, à la réalité, au monde.

Conclusion
Ce travail de littérature nous amène à nous interroger quant à un continuum transnosographique entre ces deux entités et nous invite à poursuivre nos recherches cliniques dans le but de mieux identifier les similitudes et les disparités qui existent chez ces enfants et les processus psychiques qui les sous-tendent.

 

POUR LIRE l’article sur ScienceDirect :finger:  c’est ici !

Un article & une thèse en préparation qui montrent que les choses bougent (un peu…) en France, même auprès des psychologues, chez qui on a si souvent pu entendre que :

Non ! On ne peut pas cumuler douance & syndrome d’Asperger”  :!:

Là où nos voisins nord-américains & britanniques ont intégré depuis des décennies qu’il y a des aspies (T)HPI, en France la plupart y voient (encore !) une étrange impossibilité  :x

J’avais déjà publié sur mes deux blogs, en 2014, un billet qui dénonçait cette posture absurde : “Peut-on être à la fois surdoué & touché par le syndrome d’Asperger ?”  :like:

Et je souligne encore la chose dans mon deuxième livre, “Asperger & fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres“, paru en mars 2017 :

[…] Le combo (T)HPI avec syndrome d’Asperger est le parent pauvre de la psychologie hexagonale. Indéniablement boudé par les spécialistes de la douance, qui sont encore légion à estimer qu’on ne peut pas être Asperger ET présenter un haut ou très haut QI , cette forme d’autisme est exceptionnellement évoquée dans leurs bouquins, dans leurs interviews ou leurs conférences. C’est souvent le black-out total, ou quelques timides mots pour les plus intrépides, bien cachés dans un chapitre qui oublie aussitôt de développer quoi que ce soit. Et en off, beaucoup de bêtises grossières assénées quand on sonde leurs compétences en la matière.

Extrait d’Asperger & fière de l’être, Alexandra Reynaud aux éditions Eyrolles

Asperger et fière de l'être. Voyage au cœur d'un autisme pas comme les autres

Ce livre est le premier témoignage d’une femme autiste Asperger française, identifié à très haut QI (& mère d’un garçon aspie, lui aussi THPI). Un témoignage unique, de l’intérieur, écrit par une “twice exceptional“, comme disent nos amis états-uniens  :round:

Il est préfacé par la docteur en neurosciences Laurie-Anne Sapey-Triomphe, & postfacé par le Pr Laurent Mottron & sa doctorante, Pauline Duret  :-)


:finger: quelques billets complémentaires du blog, pour mieux comprendre ce qu’est – ou n’est pas – le syndrome d’Asperger :

Shutdown & meltdown autistiques, quand le besoin de repli sur soi se fait pressant

Avant, j’étais là ! Le syndrome d’Asperger faisait déjà partie de moi 

Chacun fait, fait, fait … c’qu’il lui plaît, plaît, plaît !

Rencontre avec Alexandra Reynaud, “Asperger et fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres” (Radio Notre Dame, avril 2017)

Peut-on être à la fois surdoué & touché par le syndrome d’Asperger ?

Dis-moi de quelle couleur tu es, je te dirai si tu es aspie…

Petites & grandes obsessions d’une Aspergirl


:finger:  & sur mon autre blog, Les Tribulations d’un Petit Zèbre :

– “Rencontre avec Alexandra Reynaud : « Je suis Haut Potentiel & Asperger » (Marie-France, novembre 2016)

– “Florilège de préjugés autour de la douance & des adultes à Haut (ou Très Haut) Potentiel Intellectuel

– “Moi, surdoué ? Vous plaisantez ! (Migrosmagazine.ch, août 2012)


Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles

Ce contenu a été publié dans Thèses, mémoires, études, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)