[VIDÉO] Autisme : témoignage d’un chef d’entreprise atteint du syndrome d’Asperger (France TV Info, juillet 2017)

Ce jeudi 06 juillet était initié en France le “4ème Plan Autisme” !

A cette occasion, le 20 heures de France 2 a consacré un reportage à un jeune homme avec syndrome d’Asperger.

Il s’agit d’Alan Ripaud, qui a aujourd’hui 22 ans, & qui est passionné le plantes carnivores :up:

Anne Mevel, la mère d’Alan, a crée avec lui sur Plénée-Jugon (en Bretagne) une entreprise d’horticulture à sa mesure :round:

Voici un extrait de l’échange qui ouvre ce reportage, & que j’ai trouvé très intéressant :

Voix off : Elles affichent leurs différences. Les plantes carnivores, colorées, atypiques, qui ont du s’adapter au monde qui les entourait ; un peu à l’image de celui qui les soigne. Alan Ripaud est autiste. A 22 ans, il doit lui aussi affronter la société en permanence. Dans ses serres, il travaille à son rythme, sans contrainte.

Alan : J’ai une certaine tendresse avec ces plantes-là. Je les bichonne, je les dorlote. Pour moi, elles ne me jugent pas du tout, elles sont silencieuses & ça, ça me convient tout à fait.

Journaliste : Vous pouvez en prendre soin ?

Alan : Oui c’est ça, tranquillement, sans jugement, sans idée reçue, sans a priori.

 

L’échange entre la journaliste & la mère du jeune aspie est tout aussi éclairant. Lorsqu’elle souligne qu’Alan ne répond jamais au téléphone… je vois exactement de quoi elle parle  :P

Mon zébr’aspie (qui a maintenant 13 ans) a ce même rapport au téléphone. Et c’est quelque chose de très classique chez les personnes avec autisme. J’en parle dans “Asperger & fière de l’être“, recevoir ou passer un simple coup de fil m’a longtemps donné des sueurs froides  :oops:

Il m’a fallu de nombreuses années avant d’apprivoiser (seule, & à ma manière) ce mode de communication. Pour ma part, je l’ai fait en m’aidant de petites fiches, comme le personnage fictif d’Adrian Monk (ce qui m’avait beaucoup étonnée en voyant la chose dans la série à l’époque…).

Bref, je referme cette parenthèse ;)
Le site des chaînes de France Télévisions a donc mis en ligne un article, reprenant le reportage vidéo du JT de France 2, en ajoutant un article :

À l’occasion du lancement du 4e plan autisme, présenté jeudi 6 juillet à l’Élysée, France 2 a recueilli le témoignage d’Alan, 22 ans, autiste et chef d’entreprise.

Alan Ripaud a 22 ans. Il est autiste. Passionné de plantes carnivores, il a pu créer grâce à sa mère son entreprise. Il lui est en effet impossible de travailler en collectivité. Dans ses serres, il travaille à son rythme, sans contraintes : “J’ai une certaine tendresse avec ces plantes-là. Je les bichonne. Je les dorlote. Au moins, elles ne jugent pas du tout. Elles sont silencieuses et ça, c’est quelque chose qui me convient tout à fait“, confie le jeune homme.

Le syndrome d’Asperger

Une entreprise sur-mesure, voilà qui convient bien à Alan. “Le relationnel avec les collègues, avec le patron, je pense que ça aurait été quelque chose de terrible à gérer“, confie sa mère. Durant de nombreuses années, sa mère a écouté des médecins qui se sont trompés de diagnostic. Mais après des recherches sur internet, elle découvre qu’il est atteint du syndrome d’Asperger. Une fois le diagnostic posé, elle fait scolariser son fils dans un collège ordinaire. C’est sa passion pour les plantes carnivores qui le fait avancer tous les jours.

 

Et surtout, voilà le sujet en vidéo :


Autisme : témoignage d’un chef d’entreprise atteint du syndrome d’Asperger

 

:finger: Alan a souvent fait l’objet de reportages &/ou d’articles, dont par exemple dans le Figaro en mars dernier :

À 22 ans, Alan Ripaud a créé son entreprise horticole. Pour cet autiste Asperger, c’est l’occasion de vivre de sa passion et d’aider des jeunes dans son cas.

Alan Ripaud vit dans les Côtes d’Armor, il a 22 ans, il est chef d’une entreprise horticole et il est autiste Asperger. Après avoir suivi une formation en horticulture, le jeune homme n’a pas réussi à s’insérer professionnellement. Dès lors, Alan n’a plus qu’une solution: créer sa propre entreprise. Dans cette aventure il est accompagné et soutenu par sa mère, Anne Mével. « Nous nous sommes véritablement jetés à l’eau », raconte la mère de famille à Ouest France. Pour elle pas de doute, son fils a un « don ».

Afin de réaliser leur projet, le duo a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank. « Nous avons eu des retours extraordinaires de particuliers, d’associations. Cela nous a permis de bien cerner notre projet et de réunir la somme nécessaire pour démarrer », explique Anne Mével. En 50 jours, la plateforme a collecté 12.420 euros auprès de 201 donateurs. L’objectif initial de 10.000 euros a donc été largement dépassé.

 

POUR LIRE la SUITE  :finger: c’est ici !

Et il avait déjà été filmé il y a deux ans dans le Webdoc  ;)

 

Par ailleurs, voici un article plutôt bien pensé sur ce 4ème Plan Autisme : “Coup d’envoi de la concertation sur le quatrième plan autisme“, sur France Inter :)

Emmanuel Macron a fait du handicap l’une de ses priorités du quinquennat. La concertation pour le 4 ème plan autisme est officiellement lancée ce jeudi à l’Elysée.

Le troisième plan autisme avait été présenté en 2016. Dans un rapport d’évaluation publié en mai dernier, l’Igas et l’inspection générale de l’Education nationale (Igen) ont estimé que ce troisième plan avait permis “des avancées“, mais elles avaient relevé des lacunes concernant la prise en charge des adultes atteints de ce trouble neuro-développemental, et l’accompagnement des familles d’enfants autistes.

Déjà en 2016, un précédent rapport de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) était très critique sur la prise en charge de l’autisme en France. Des progrès ont été réalisés depuis, mais ils restent insuffisants.

Qui est autiste ?

Le terme “autisme” regroupe une multitude de troubles plus ou moins lourds. Selon l’Igas, on dénombrait en France 4 à 5 cas pour 10 000 personnes en 1996. Aujourd’hui, on dénombre entre 30 et 70 cas pour 10 000. Mais les critères ayant changé, il est difficile de savoir avec certitude si le nombre de cas a bel et bien augmenté.

Selon l’association Vaincre l’autisme, un enfant sur 100 est atteint d’autisme. 8 000 enfants autistes naîtraient chaque année.

La Haute Autorité de Santé (HAS) a estimé, sur la base des études internationales, qu’1 nouveau-né sur 150 serait concerné par l’autisme et les troubles envahissants du développement (TED). Toutefois, en 2010, seules 75 000 personnes avec autisme ou autres TED étaient diagnostiquées et prises en charge dans le secteur médico-social et moins de 20% d’entre elles bénéficiaient d’un accompagnement au sein d’une structure dédiée.

 

POUR LIRE l’article en INTÉGRALITÉ :finger: c’est par là !


:finger:  quelques billets complémentaires pour mieux comprendre le syndrome d’Asperger :


Asperger et fière de l'être. Voyage au cœur d'un autisme pas comme les autres

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Vidéos sur Asperger, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)