Comment l’autisme rend Elise très performante au travail (MetroTime.be, mai 2017)

Voici un article paru en Belgique, dans le quotidien gratuit MetroTime, sur une jeune femme autiste :)

Elle s’appelle Elise Cordaro & a 29 ans.

Elle est blogueuse (mais parle néerlandais, donc à moins que vous ne maîtrisiez la langue, son blog ne vous sera pas d’une grande utilité  :(  ) & travaille dans le marketing :!:

Car oui, on peut être autiste & travailler (dingue hein… :fbangle: ).
Diantre ! Déjà qu’il semble hallucinant aux yeux de quelques uns de pouvoir être à la fois autiste ET femme (oui parce que dans leur tête, seul les hommes sont autistes, ou Asperger). Là c’en est trop  :fbrire:

Mais chose encore plus folle (c’est toujours ironique ! Car NOUS, on le sait. Ce sont les gens clafis de préjugés qui en doutent ou n’y adhèrent pas :down: ) : l’autisme peut représenter un plus, un mieux. Il n’a pas à être réduit à une déficience ou une incapacité.

Prenons le parti de lui faire confiance, & de le regarder avec bienveillance  :^^:

Et c’est aussi le sens de cet article dont le titre est : “Comment l’autisme rend Elise très performante au travail“. Très performante & autiste, parfaitement  :round:

L’expertise autistique est une réalité, encore faut-il être prêt à abandonner une brassée d’idées très arrêtées sur ce que d’aucuns (trop nombreux) taxent encore de “maladie”. Ce seul point suffit à rendre compte du regard posé sur les TSA (pour Troubles du Spectre Autistique – qui est le terme officiel pour désigner le vaste continuum autistique).

Bref, un petit article traduit en français qui rappellera (ou apprendra, selon…  8) ) qu’être une personne avec autisme n’interdit pas d’être comme tout le monde à bien des égards. Que rien n’est inscrit sur le front d’un autiste, mais aussi, que rien n’est impossible & que les autistes ont bien des atouts :up:

C’est ce qui fait toute la dimension du handicap invisible, & rend si difficile à croire pour les plus obtus.

Comme je l’ai écrit dans mon livre, paru fin mars aux éditions Eyrolles :

Je me suis toujours méfiée des gens bardés de certitudes et, depuis que j’ai décidé de parler librement de mon diagnostic de syndrome d’Asperger, je dois avouer que je me suis heurtée à quelques beaux représentants du genre. Il ne me semble pourtant pas si compliqué de comprendre que ce n’est pas parce qu’une difficulté ou une souffrance ne se voit pas en surface, qu’elle n’existe pas.

Extrait d’Asperger & fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres


Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails d’Asperger & fière de l’être

 

Voici un extrait du papier de Metro :

Elise Cordaro (29 ans) est spécialiste en marketing en ligne, bloggeuse… et atteinte d’autisme. Comment parvient-elle à travailler efficacement dans la jungle d’un bureau paysagé ?

Planning
« Quand on est atteint d’autisme, il est souvent difficile de voir une situation dans sa globalité et de faire face à des changements inattendus. Mon planning m’aide beaucoup à cet égard. En haut, j’indique mes tâches de la semaine par catégorie. En bas, je répartis les tâches entre les jours de la semaine. Lundi, je définis les grandes lignes et planifie le reste au fil de la semaine ».

Bulle personnelle
« Les gens qui passent toute la journée devant mon bureau ? Rien ne peut davantage nuire à ma concentration et augmenter mon niveau de stress que l’envahissement de ma bulle personnelle. Heureusement, il y a très peu de passage sur mon lieu de travail. Je suis assez tranquille. J’évite aussi l’agitation en commençant ma journée de travail plus tôt que mes collègues ».

[…]

Ses atouts
« L’autisme m’offre beaucoup de points forts. Je suis par exemple très analytique, j’ai le souci du détail, une bonne mémoire et une façon de penser différente des autres. De tels atouts me sont particulièrement utiles dans mon travail. Je les mets quotidiennement à profit. »

 

POUR LIRE la SUITE  :finger: c’est ici !


À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles

Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Comment l’autisme rend Elise très performante au travail (MetroTime.be, mai 2017)

  1. Je suis porteur du Syndrome Asperger diagnostiqué. J’ai travaillé toute ma vie. Les débuts ont été difficiles mais qui n’a pas connu des débuts difficiles. Ma plus grande difficulté était de ne pouvoir téléphoner, pour un journaliste, c’était un handicap. La seconde est d’avoir toujours été un imprécateur, d’une manière plus vulgaire “un fouteur de merde”. Mais, bien éduqué, aidé par des mantras…. j’ai fini par trouver un environnement qui m’a laissé libre de vivre comme je le voulais. Résultat des courses, j’ai terminé ma carrière comme Rédacteur en Chef d’une lettre d’information spécialisée dans les usages non marchands du numérique (36 000 lecteurs – il n’y a pas de mal, elle était gratuite. Mes lecteurs : tous les ministères, les Assemblées, les grands corps de l’Etat, la CNIL, l’ARCEP, la DATAR, la CDC, le CNnum,… toutes les régions, tous les départements, la plus part de villes de plus de 5000 ha, les grands comptes du numérique (ACSIS, Association de l’Internet Communautaire – Google, Facebook, Amazon…) et les petits, des Associations (la Fondation de France, ATD Quart Monde…), des Start-ups, la Commission Européenne, des lecteurs au Canada, aux États Unis, en Corée, au Japon…. J’ai participé, depuis 1998, à pratiquement toutes les manifestations concernant le numérique souvent comme intervenant quelques fois comme membre des comités de pilotage. J’ai enseigné pendant près de 15 ans à l’Université l’histoire des média et l’analyse de Contenu…. Mon CV fait quatre pages A4. Mon carnet d’adresse dépasse les 9 000 entrées.
    Si je charge la mule, c’est volontaire. On peut parfaitement bosser quand on est autiste, il suffit de trouver le bon boulot dans le bon environnement…. et, pour des raisons que je peux explique, choisissez les secteurs du numérique. C’est un monde fait pour vous comme il l’a été pour moi.
    Ps : Je continue à travailler –

    194338520
    Je gère 7 sites et blogs (au cœur des mes “intérêts particuliers” que je préfère, pour des raisons idéologiques et réalistes à “intérêts restreints”. En site Web, le dernier que je viens de créer, il y a deux jours, dans le cadre d’un groupe de travail sur …… “Numérique, Asperger et Autisme” en cours de création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)