Ça y est ! « Asperger & fière de l’être » arrive en Kindle ;)

Ça y est ! « Asperger & fière de l'être » arrive en Kindle ;)Il sortait le 30 mars dernier en livre papier…

Je parle de mon nouvel ouvrage, Asperger & fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres, aux éditions Eyrolles  :-)

Le voici qui arrive désormais en livre électronique, à commencer par la version Kindle chez Amazon :finger:  à retrouver par ici  :like:

Et qui sera également dispo dans la foulée sur toutes les autres plateformes numériques :!:

Mille mercis aux spécialistes qui m’ont fait l’honneur de soutenir ce livre & d’écrire une préface & une postface :round: :

– la docteur en neurosciences Laurie-Anne Sapey-Triomphe

– le Pr Laurent Mottron, spécialiste de l’autisme, psychiatre & chercheur à Hôpital Rivière-des-Prairies de Montréal & sa doctorante, Pauline Duret

J’ai déjà reçu de nombreux retours extrêmement touchants, en privé, sur les pages FaceBook ou Twitter des blogs, lors de la conférence que j’ai donnée à Aix les Bains.

J’en partage une poignée, en commençant par le petit clin d’œil de la psychologue Monique de Kermadec :love:   :






Et je termine ce billet par une chronique qui m’a beaucoup émue  :evil:

Signée Sylvain Briant, lui-même aspie & travaillant pour le groupe ASPertise, coauteur de “On m’a volé mon nom“. Son avis sur le livre, qu’il a intitulé “Tribulation d’un lecteur asperger” est aussi à retrouver sur son blog personnel :up:

Le voici en intégralité :

La communauté asperger est en émoi, une aspergirl visible médiatiquement, au moins sur internet, Alexandra, a écrit et sorti un livre. Le livre retrace son parcours de combattante pour se connaître elle-même et avancer sur son chemin.

Bien évidemment je me suis empressé de le pré-commandé, réception faite de l’ouvrage, j’ai profité d’un moment de calme pour me plonger dans ses lignes et savourer chacun de ses mots.

Le livre est bien écrit, il se lit facilement, il est accessible et suffisamment détaillé pour permettre de suivre le cheminement et de comprendre, pour les non initiés, le vocabulaire, le jargon et les étapes que chaque Asperger connait.

L’histoire générale est intéressante, elle rejoint une tendance que l’on retrouve chez de nombreux autistes adultes classés “invisibles”, vous savez ces autistes que les gens ont coutume de diagnostiquer à la volée rapidement, se basant sur des préjugés, se permettant ainsi d’affirmer sur des bases fausses qu’ils ne sont pas autistes. Son chemin n’est pas exceptionnel, il révèle des points communs avec de nombreux parcours, dont le mien, parmi lesquels j’ai relevé quelques éléments :

  • tendance à douter de sa place d’humain de la même espèce que les autres humains,

  • des dissonances profondes entre soi et les autres,

  • de longues périodes d’attente et de questionnements,

  • des péripéties autour de soi-disant spécialistes, plus charlatans voire arnaqueurs qu’experts,

  • une interrogation profonde née d’un parcours pour son enfant,

  • un environnement familial qui, pendant l’enfance, n’a pas laissé de place à un diagnostic,

  • une exclusion sociale subit puis assumée,

  • un isolement qui tend à être total, à l’exception de quelques amitiés “virtuelles” et d’autres réelles.

Les anecdotes que transcrit Alexandre dans son ouvrage sont révélatrices de plusieurs traumatismes qui au fil du temps deviennent des éléments déterminants dans l’orientation de sa vie. J’ai particulièrement été marqué par le récit de son samedi après-midi dans un grand magasin. Alexandra décrit avec talent ce que je vis lorsque je suis dans un grand magasin alors qu’il y a du monde, je vous invite à lire son récit, ici.

Ce que je retiens du livre, ce sont des messages forts qu’elle arrive à faire passer au fil des pages :

  • le diagnostic a vocation à se connaître mieux soi-même,

  • les particularités de chacun sont rarement des particularités qui ne touchent qu’une personne,

  • les différences sont à accepter, le vivre-avec est important,

  • il n’y a pas de prétention, de volonté de paraître supérieure, c’est une mauvaise compréhension de chacun

Je recommande vivement la lecture de ce livre à chacun.

Les uns, concernés par le spectre autistique qui souhaiterait comparer / confronter leur parcours avec celui d’Alexandra.
Les autres, qui ne connaissent pas l’autisme invisible et qui aimeraient comprendre mieux cette personne de leur cercle familial ou professionnel qu’ils ont du mal à cerner.

Je retiendrai une citation du livre, qui, selon moi, résume parfaitement mon état aujourd’hui.

Le diagnostic ne change rien, et pourtant il change tout!

Bravo Alexandra.


Ainsi qu’une chronique vidéo, par Lydie sur sa chaîne YouTube  ;)   :


  :finger:  la maison d’édition a mis à disposition une page dédiée au livre, sur laquelle vous pourrez lire la préface, ainsi que le premier chapitre en intégralité ! Mais aussi découvrir le sommaire complet : www.asperger-eyrolles.com  :up:

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Mes livres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)