Est-il opportun de continuer à alimenter « l’affaire Fillon » au fil des jours ?

La semaine qui vient de s’écouler est probablement celle où il a le plus été question d’autisme en France depuis le 02 avril dernier (pour rappel, le 02 avril étant la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme ;) )…

Et à moins que vous ne viviez dans une grotte, vous ne pouvez pas avoir échappé au fameux dérapage du candidat à la présidence, François Fillon le dimanche 05 mars 2017 au 20 heures de France 2 o.O

Mais est-ce nécessairement positif pour les enfants & les adultes situés sur le continuum autistique ? Au vu de certaines suites, personnellement je commence à en douter (je reviendrai sur ce point) :fbhugh:

En est-il seulement un, de dérapage ? Ou était-ce au contraire une stratégie plutôt élaborée pour détourner l’attention des médias & de l’opinion quant aux nombreuses casseroles que le monsieur traîne derrière lui depuis ces dernières semaines, & dont la presse s’est jusqu’ici fait echo sans qu’il ne parvienne à juguler l’hémorragie ? :?:

Je crois pour ma part qu’il ne faut pas sous-estimer les ruses des équipes de com’ des animaux politiques… Et donc je n’exclus pas une “opération diversion” diligemment menée par cet homme & son staff, en s’évertuant à répéter ce “J’suis pas autiste“, par 3 fois, face à un Laurent Delahousse imperturbable.

Interview qui, d’ailleurs, a explosé les audiences. La chaîne publique passant allègrement devant le journal de TF1 & connaissant un pic, selon Médiamétrie, à 7,8 millions de téléspectateurs (c’est à dire plus de 3 millions de plus qu’en temps ordinaire) :!:

J’étais parmi eux, chez moi, aux côtés de celui qui partage ma vie depuis 17 ans. Et j’ai bondi sur mon canapé lorsque François Fillon a prononcé ces mots pour la première fois, me demandant si j’avais bien entendu (en fait, je savais que j’avais parfaitement entendu, ayant une ouïe qui ne me trompe jamais. Mais l’étonnement avait presque réussi à me faire douter).

Réel dérapage, maladresse ou instrumentalisation, toujours est-il que la phrase a choqué, irrité, blessé. Et comme je le racontais dans ce billet, j’ai immédiatement réagi sur Twitter, comme des milliers d’autres l’ont également fait au même moment.
J’ai réagi comme citoyenne & comme autiste. Ma réaction fut sincère, à l’image des réseaux sociaux qui se sont rapidement teintés de hashtags (avec en bonne place, #JeSuisAutiste) en référence aux propos répétés & appuyés du sarthois :(

Mes tweets ont été remarqués &, en particulier le second, massivement repris.

Ce qui a attiré les journalistes. Ceux-là font leur boulot & rebondissent sur l’actualité. Tout cela est bien normal, & c’est pourquoi j’ai accepté de m’exprimer, plus longuement (que 140 signes ! :P ) dans Le Plus de l’Obs le lendemain.
Comme tant d’autres acteurs du monde autistique l’ont fait dans les médias, car c’était un élan spontané & humain tout simplement. Que l’on représente une association, que l’on soit parent d’autiste ou soi-même sur le spectre, il était difficile de ne pas réagir à son échelle. Et quand on est sur le devant de la scène, les journalistes vous sollicitent évidemment, c’est ainsi que fonctionne la sphère médiatique.

Cela faisait donc sens de ne pas laisser passer sans rien dire, dans la foulée de l’événement. Quel que soit le bord politique de celui qui avait fauté, j’aurais eu cette même volonté de m’élever contre ces mots balancés à une heure de grande écoute.
Et la réaction se devait d’être à mon image. Ainsi je l’ai voulue mesurée, posée, respectueuse & surtout, à visée informative. Car je pense que c’est en expliquant, sans agressivité ni outrance que l’on éduque. Je parle bien d’éducation, à dessein.
Faire se questionner les gens sur le regard qu’ils portent sur l’autisme en général, & le syndrome d’Asperger en particulier (puisque c’est la forme d’autisme qui me concerne).

Or j’ai eu le sentiment croissant durant la semaine d’assister à un cirque médiatique :pff:

Chacun est différent bien entendu, & d’autres ont eu leur propre style, leur manière de répondre, avec plus ou moins de finesse à mon sens.
Je ne me suis notamment pas reconnue dans les tutoiements, les insultes, le ton de petit roquet. Pas plus que dans le déni de tout problème posé par la répétition de ces mots, qui n’ont rien d’anodins & sont bien les véritables témoins du mépris ordinaire subi par les personnes avec TSA (Trouble du Spectre Autistique), comme peuvent le vivre toutes les minorités :down:

Apostropher l’homme en lui donnant du”Fifi” n’élève en rien le débat, mais il faut de tout pour faire un monde. Et je conçois que cela puisse amuser certains.

Ce que d’aucuns ont qualifié de réponses pétillantes m’est apparu n’être que des gesticulations bruyantes & agressives. Cependant j’ai l’habitude d’être insensible à ce que la masse trouve formidable, & j’ai une tendance naturelle à fuir ce qui est tapageur. Mon monde intérieur est à l’opposé de tout ceci.
Je l’évoque d’ailleurs dans “Asperger & fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres”, j’ai toute ma vie été à contre-courant.

Tout le monde nourrit donc, d’un seul coup d’un seul, une passion pour l’autisme. Avec parfois de belles bêtises assénées, dont l’incontournable “l’autisme est une maladie” (non, non & non !!! C’est un trouble neurodéveloppemental, PAS une maladie. Encore moins une maladie mentale ou une psychose  :roll: ). Difficile d’y couper à ce satané énoncé, n’est-ce pas.

Et c’est justement à ça que cela sert d’éduquer, de reprendre patiemment, d’écrire ou de parler, avec respect, pour mettre à mal ces inepties. Je ne doute pas que sur le fond, nous nous rejoignions, eux & moi ; mais il y a d’incontestables différences sur la forme.

Pourtant certains médias ont continué à nourrir ce qui est devenu au fil des jours une polémique artificielle.
Les pro-Fillon hurlant de nouveau au complot fomenté par le(s) camp(s) adverse(s). Ou encore à la volonté d’attaquer un candidat révolutionnaire & déterminé à sauver le pays, un homme qui saurait très bien ce qu’est l’autisme puisque – selon eux – il aurait un enfant concerné (ce qui, entre nous, serait encore pire pour revenir à la légendaire phrase…), & qui n’aurait utilisé le terme qu’en qualité d’adjectif  :fbnerd:

Les anti-Fillon se servant sans vergogne du sujet, dont il n’ont que faire, soyons lucides, pour pointer du doigt un énième cafouillage.

Les jours passent & on voit encore fleurir des papiers, des déclarations sur ces mots prononcés au JT de France 2. Mais est-ce vraiment une bonne chose (pour la cause de l’autisme, j’entends)  ?
Et donc, une question me trotte dans la tête : Est-il opportun de continuer (& de contribuer) à alimenter « l’affaire Fillon » au fil des jours ? Ou faut-il plus vraisemblablement y voir une récupération individuelle servant les intérêts de quelques uns, qui profitent de cette fenêtre médiatique grande ouverte, pour faire du bruit, sans réel objet ?  :o

Mercredi en fin de matinée, mon smartphone se met à chantonner & sur l’écran qui s’illumine, je lis le nom de l’attachée de presse de ma maison d’édition. Je décroche & celle-ci m’explique brièvement que je suis invitée sur le plateau de C à vous, l’émission de la journaliste Anne-Sophie Lapix diffusée tous les soirs de semaine sur France 5.

La raison de cette invitation n’était pas mon prochain livre, qui ne sort qu’à la fin du mois, mais ma réaction à la désormais bouillante formule “J’suis pas autiste“. J’hésite, je demande des détails, l’enregistrement se fait le surlendemain & il me faut alors m’organiser à la hâte pour faire l’aller-retour à Paris car non, je ne vis pas à Paris (la France compte beaucoup de non-parisiens… heureusement le TGV est leur ami :fb^^: ).

Je suis ennuyée car immédiatement dans mon esprit, je réalise qu’une émission enregistrée vendredi sera au mieux diffusée lundi, voire plus tard (soit a minima une semaine après les regrettées déclarations fillonesques) :fbhum:

Est-ce justifié ? Va-t-on ainsi poursuivre encore & encore ce débat, qui n’en est d’ailleurs pas un, puisque l’intéressé ne s’en est pas particulièrement ému !? L’objectif (de son équipe ? de certains journalistes, peut-être sans prendre le recul nécessaire ?) n’est-il pas en fin de compte de “jouer la montre” ? Et de faire passer aux oubliettes d’autres problèmes plus graves autour de ce candidat, en trainant en longueur pour arriver sur la pointe des pieds à la date du 15 mars, jour où il sera convoqué devant les 3 juges désignés pour instruire son affaire… 8O

C’est bien ce qui me dérange dans tout ça :finger: j’ai réagi instinctivement à quelque chose qui m’a révoltée, au moment où cela s’est produit. Mais poursuivre sur cette voie, à froid, est-il fondé & cohérent ?

Ma vie ne s’articule pas autour de François Fillon, contrairement à ce que certains ont eu le toupet de me reprocher, après l’interview accordée au Plus de l’Obs, en regrettant que je ne “fasse de la politique:fbhugh:
Le personnage m’indiffère & je pense en toute franchise que le thème de l’autisme l’indiffère tout autant. Il n’est pas le premier, & ne sera certainement pas le dernier à prononcer le mot “autiste” comme une insulte, sans y prêter attention.

Je ne voulais pas être assimilée à des réactions que j’ai pour ma part estimé exagérées ces temps-ci, pour ne pas dire à la limite du ridicule.
En même temps, une proposition comme celle-là ne se refusait pas & pouvait permettre d’expliquer à un large public que l’autisme n’est pas un drame, ni une condamnation, à condition de savoir prendre de la hauteur. Montrer qu’être autiste ne signifie pas être hors du monde.

Le dilemme était immense  :fbpff:

Cela tombait bien, l’équipe de C à vous n’était pas certaine d’aborder la question en définitive, lors de l’enregistrement programmé hier.

J’aurais peut-être de nouveau l’occasion de rencontrer la sémillante Anne-Sophie Lapix & ses chroniqueurs, cette fois-ci dans des conditions plus en accord avec mes valeurs & ma façon d’être. En lien avec ce que j’essaie de faire en témoignant sur le syndrome d’Asperger  :round:

Ce sera alors avec joie ! :love:


Par l'auteure des Tribulations d'un Petit Zèbre


À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles

Ce contenu a été publié dans Journal d'une Aspergirl, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Est-il opportun de continuer à alimenter « l’affaire Fillon » au fil des jours ?

  1. Filopon Luc dit :
    Bonjour, je partage votre analyse lorsqu’on doit défendre une blessure fondamentale à la culture de la différence. On se doit d’être mesuré dans la récupération médiatique pour ne pas mêler ceux qui prennent un plaisir de méconnaissances sur la matière abjecte. Savoir Agir et ne pas réagir aux cercles vicieux de la médiatisation et ses apparences. Les neurotypiques médiatiques fonctionnent comme des apprentis sorciers. J’aurais préféré un manifeste pour que les urnes sanctionnent ces attitudes immondes.
    • Nous avons la même vision des choses :) :up:

      Alexandra

      • Johan dit :
        «Les neurotypiques médiatiques fonctionnent comme des apprentis sorciers.»

        Autant je me fou de ce que peuvent dire les politiques puisque la com ne m’atteint plus, encore moins quand elle me concerne… autant voir sur un blog comme celui-ci qui transpire de pleins de choses positives des réactions comme celle là… ça m’attriste à m’en crever le coeur.. montrer du doigts les neurotypique.. c’est d’une suffisance, d’une arrogance et une façon de retourner la bâton à vomir…

        • La citation est celle de Luc, pas de moi ;) (je précise, car la réponse est faite à mon attention. Or je n’aime pas, personnellement, ce terme de “NT / neurotypique”. Je le souligne souvent, y compris dans mon livre. Je ne l’emploie jamais car il est clivant & me déplait au plus haut point :!: )

          Alexandra

  2. JF Laurent dit :
    Merci Alexandra, tes propos me permettent d’avancer et de mieux penser. Pour moi, ton article et ta posture sont d’une immense pertinence. Bises JF’
  3. Mathieu dit :
    J’apprécie beaucoup votre modération et votre recul. Je suis fatigué de ces aspies qui cherchent autant à informer sur le syndrome d’asperger qu’à nourrir leur narcissime défaillant.
  4. Valentine B. dit :
    Je partage également cette vision des choses. J’imagine que le choix d’y aller ou non a du être difficile. Après, dans ce contexte médiatique où ils font souvent du “show” plus que de “l’info”, réfléchir ensemble, informer ou élever le débat tient de l’exploit. Et pourtant il faut continuer à essayer car le silence ne sera pas plus efficace.

    Je salue donc le courage et la ténacité de ceux qui s’y frottent sans y perdre le moral et sans y prendre la grosse tête :)

  5. LyonnaiseDZO dit :
    Et si on fichait la PAIX à Fillon, sa famille (qui connait ses défauts…mais l’aime sans nul doute) . Il est assez autoritaire, un brin macho, aime les sous…Rien d’original dans tout ça. Il a dit “autiste” comme “je ne suis pas un gamin” (par ex.) Il paie cher des erreurs que d’autres ont commises, commettent ou commettrons. Aimer le pouvoir, le fric etc…C très répandu sauf que là, il veut etre président. Enfin voulait ? Sa dame s’occupe de l’autisme m’a-t-on dit, peut etre ils font des dons? Allez, il sont, il est, pas pire que d’autres et il n’y a pas que lui sur terre !!!
  6. Isa LISE dit :
    Je me retrouve dans vos propos. Je ne suis pas toujours modérée lorsqu’une cause me tient à coeur, il suffit de penser à l’énergie que j’ai déployée lorsque l’instruction en famille a été menacée, mais je ne suis pas non plus pour les réactions qui s’enveniment et loin des conflits, je me porte mieux. :)
    Je vous souhaite un beau rendez-vous médiatique, dans de meilleurs conditions. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)