[VIDÉOS] du salon ASPIE DAYS de Lille les 17 & 18 février 2017

Cela avait lieu les 17 & 18 février 2017, à Lille : le salon ASPIE DAYS organisé par l’association L’Ass des As  :)

Les conférenciers étaient nombreux à se relayer durant ces 2 jours.

Vous avez maintenant la possibilité de (re)visionner chacune des interventions & des séries de questions du public :up:

La présentation du salon :

Rassembler, et faire se rencontrer en un même lieu, Lille Grand Palais, toutes les personnes concernées par l’Autisme Sans Déficience Intellectuelle (ASDI), de la région Nord-pas de Calais-Picardie, de France, d’Europe et d’ailleurs : Personnes Asperger / Autistes San Déficience Intellectuelle, chercheurs, professionnels, parents, associations, structures développant des solutions spécifiques pour les personnes, entreprises employant des personnes autistes.

Mettre en lumière et valoriser les bonnes pratiques en matière d’ASDI reconnues, innovantes ou émergentes, visant à faciliter l’inclusion scolaire, sociale et professionnelle des personnes avec autisme dans notre société. Donner aux visiteurs un éclairage, des contacts utiles, pour construire le projet de vie d’une personne Asperger ou ASDI.

Voici les liens vers les différentes vidéos accessibles :

VENDREDI 17 FÉVRIER 2017

    • Discours d’ouverture
      Vianney Sénéchal
      Marielle Rengot
      Olivier Masson
      Geneviève Mannarino
      Evelyne Guigou
      Bertrand Delépine
      Cécile Bouche
    • Conférence : L’inclusion à l’université
      Patrick Chambres
      Professeur de Psychologie cognitive, Université Blaise Pascal, CNRS (UMR 6024), Clermont-Ferrand

 

SAMEDI 18 FÉVRIER 2017

 

Vous avez donc de quoi faire ce dimanche avec ces présentations passionnantes pour la plupart ;)

Personnellement je me suis régalée & j’ai particulièrement aimé, comme toujours, les mots du Pr Laurent Mottron, qui m’a fait l’immense honneur de préfacer mon prochain livre : “Asperger & fière de l’être. Voyage au cœur d’un autisme pas comme les autres“, à paraître fin mars 2017 aux éditions Eyrolles :round:

Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails d’ “Asperger & fière de l’être”

Ses explications, mesurées & précises, sont toujours un véritable plaisir à suivre  :like:


Laurent Mottron est l’auteur de ces 2 livres de référence dans le monde de l’autisme, parus aux éditions Mardaga :

        
Cliquez pour ouvrir            Cliquez pour ouvrir


  :finger:  à noter que j’ai retranscrit les propos exacts du Pr Mottron à la question “femme surdouée & Asperger” lors de cet échange avec le public, en lien avec une publication contre laquelle je me suis élevée (pour les raisons précisées dans mon billet, sur l’autre blog).

L’article de Franck Ramus, posté sur son blog avant publication dans La Recherche (la revue scientifique le lui a d’ailleurs rapidement fait supprimer du blog), comprenait un tableau “florilège” avec des attaques à l’encontre de certains acteurs du monde de la douance. Attaques extrêmement ciblées, puisqu’il s’agissait de relever nommément de supposées erreurs, & à mes yeux indignes d’une démarche scientifique :down:

Et c’est ce comportement que je dénonçais, & qui motivait mon non-partage sur Les TribulationsLa question n’était pas de m’élever contre le fond, mais bien contre la forme. Or j’ai l’impression que l’objectif est maintenant de laisser entendre autre chose.
Il n’a jamais été question pour moi de dire que le haut ou très haut potentiel était une pathologie, ou était associé à un trouble, à un handicap ou autre. Je m’époumone depuis 8 ans sur ce premier blog & dans mes interviews à dire / écrire qu’être surdoué n’est PAS une maladie. Comme être Asperger ne l’est pas non plus o.O
Par ailleurs, je le répète une fois encore, j’ai été la première à mettre en avant le livre de son comparse Nicolas Gauvrit. Ce à quoi je n’adhère absolument pas, c’est le ton agressif & les attaques de ces 2 chercheurs.

Preuve que cette façon de faire (“dans un style qui est lui propre“… souligne effectivement Laurent Mottron :-)  ) n’est pas des plus réglementaires : La Recherche n’a pas validé cette partie de l’article. La publication, qui vient d’être faite dans la revue scientifique, est amputée de cette partie :up:

Enfin, pour conclure sur ce qui est à mes yeux une polémique pour le seul plaisir de polémiquer chez ce duo (trio ! … ), je rejoins pleinement le sentiment de Laurent Mottron : QUI doute que le (T)HPI ne soit pas une pathologie ?! En réalité, personne ne dit ça :x

Voici donc ce qu’a exprimé le Pr Mottron :

“Je vais essayer de répondre sur la question de la douance, parce que ça a l’air d’être un point hot en France. Je recommande d’aller voir le blog de Franck Ramus, qui a fait une réponse vraiment très très détaillée, selon un style qui lui est propre, à propos de la relation entre euh, sur la pathologisation de la douance.

Euh… en fait, effectivement, le fait que ce soit une femme qui présente ce que l’on appellerait aux Etats-Unis la « double exceptionality » qui est beaucoup… qui se soit faite l’avocate de cette question là, a de bons côtés mais aussi introduire une certaine confusion dont cette dame parle.

D’abord je crois qu’il faut faire très attention à des généralisations, autant sur les surdoués non-autistes que sur les surdoués autistes, dans le sens que : plus la personne est intelligente, plus son expertise va prendre une forme différenciée & plus elle va être, dans un certain sens, marquée par cette expertise-là. Si vous prenez un adulte qui a 20 ans de travail dans un certain domaine versus dans un autre domaine, sa cervelle va être pas mal différente. Mais je crois que ce qu’introduit cette dame c’est qu’il faut absolument ne pas, Franck Ramus a beaucoup insisté dans ce sens-là, ne pas dire que tous les surdoués ont forcément une pathologie. Euh, ça a été… je ne sais pas s’il y a vraiment des gens qui pensent ça ! M’enfin lui, Franck, avait l’air de croire qu’il fallait vraiment le dénoncer.

Moi en tant que psychiatre j’ai l’impression que c’est pas très commode d’être très très intelligent. Mais il semble que quand on fait l’épidémio de ça, ben ça soit un peu une légende urbaine. Alors euh, moi je m’étais intéressé à la question des grands suicidés, vous savez les Stefan Zweig, Drieu la Rochelle, tous les gens qui avaient un gros Quotient Intellectuel puis qui se foutaient en l’air. Euh y a des gens qui se foutent en l’air puis qui ne sont pas très malins, mais les gens qui se foutent en l’air qui sont très malins, on en parle beaucoup. Hein, Mishima, tout ça, bon. Donc on se fabrique un espèce de prototype qu’être surdoué ça amène forcément au malheur dans tous les cas & au suicide dans le pire. C’est un biais, c’est ce que dit Ramus, c’est que c’est un biais de recrutement. Parce que les psychologues parlent des gens qui viennent les voir, & les gens qui viennent les voir sont les gens qui ne vont pas bien.

Alors, donc euh en même temps, moi je me… j’ai un peu discuté avec lui là dessus, je trouve qu’il y a un peu de la vérité des 2 côtés. Dans le sens où oui, c’est un biais de recrutement, mais en même temps c’est une figure clinique. C’est à dire qu’on peut quand même individualiser un tableau de la personne très intelligente puis qu’a des problèmes. Hein. Qu’elle soit vraiment plus fréquente que dans la population générale ça c’est une autre question. Mais je crois que ça vaut quand même le coup de se… d’en avoir quelques-uns en banque.

Maintenant sur la distinction entre surdouance & Asperger : madame parle de ce qu’elle ressent elle-même de la différence entre sa douance comme Asperger, & une personne douée non-Asperger. Je crois qu’elle a donné quelques très très bons points, en particulier elle décrit vraiment ce qu’est un dysfonctionnement exécutif, euh… donc une certaine difficulté d’organisation. Et quand on est sortis du discours « déficit » & qu’on peut juste parler des vraies choses, sans faire de la coquetterie puis de la rectitude politique, on peut parler avec une personne Asperger de ses difficultés, & souvent les personnes Asperger, même avec des QI de 140, ont des problèmes d’organisation. Hein, qui sont pas inhérents à la douance.

Donc je crois que c’est important de pas pathologiser la douance, pour reprendre l’expression de Franck Ramus & c’est important de ne pas automatiquement à chaque personne Asperger une surdouance, parce que les Asperger ils ont la même courbe d’intelligence que la population typique. Donc y a… sauf que quand ils sont très intelligents, ça donne une intelligence spéciale. Mais y en a plus qui, enfin je veux dire que c’est une courbe de Gauss très probablement. Hein, voilà.”

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Ateliers colloques conférences, Vidéos sur Asperger, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à [VIDÉOS] du salon ASPIE DAYS de Lille les 17 & 18 février 2017

  1. Filopon Luc dit :
    Merci Alexandra pour l’ensemble de ta disponibilité pour faire partager ces deux jours studieux et enrichissants. J’étais Présent pour ces deux jours, mais j’ai dû anticipé mon départ du samedi en début d’après-midi suite à la perte de mon portefeuille dans l’amphithéâtre. J’ai trouvé super les intervenants et surtout Madame Marie-José cordeau dont elle m’a prit en taxi avec son mari, ce vendredi matin, jour d’ouverture d’Aspie Days.
    • Alexandra dit :
      Et tu l’as retrouvé ? (ton portefeuille) :(

      Alexandra

      • Filopon Luc dit :
        Bonsoir Alexandra, c’est pendant mon trajet pour rentrer sur Grenoble, dans le TGV en direction de la Gare du nord, que ma psychologue, Madame Joguet Estelle, m’annonce une bonne nouvelle avant la fin de la conférence prévue pour 17h. Mon portefeuille a été retrouvé avec son contenu complet. J’étais perturbé et je ne pouvais pas porté mon attention pour la deuxième partie et derniers jours de conférences.
        Agastache Alexandra
        • Alexandra dit :
          Tout est bien qui finit bien alors :up:

          Et pour les conférences ratées du faut de cette perte de portefeuille, les vidéos te permettent finalement de pouvoir revoir les interventions de chez toi, dans le calme :)

          Alexandra

  2. Filopon Luc dit :
    Merci Alexandra. Je t’envoie une écriture pour saluer ton Blog et partager mon diagnostic à 49 ans:
    Cinquante Ans, 5.0 _ 0.5

    C comme cent. I comme impossible. N comme norme. Q comme quintessence. U comme unité. A comme âge. N comme nature. T comme temps. E comme énergie.
    J’ai Cinquante Ans pour définition la moitié de Cent Ans, un demi siècle d’une vie “Toute définition est une limite”(André Suarès).
    Ma vie serait Impossible d’arpenter les Cinquante années d’existence et pourtant j’y suis “J’aime celui qui rêve l’impossible”(Johann Wolfgang Von Goethe).
    La Norme d’être la Cinquantaine, un tacot prometteur “Être ou ne pas être: voilà la question”(William Shakespeare).
    La vie est une ressource de Quintessence de savoir toucher, regarder, parler, entendre et respirer à bon escient “La vie parfois se présente vulgaire; mais le sage, pour en relever l’originelle bassesse, a cette ressource de rêver”(Paul Arène).
    Les vertus cardinales de l’Unité de mon être croissent de Justice, de Prudence, de Tempérance et de Force.
    l’Âge de la sagesse existe-elle pour implorer ou explorer d’autres profondeurs de mon existence “Tout âge porte ses fruits, il faut savoir le cueillir”(Raymond Radiguet).
    Ma Nature concourt la source de naître, de vivre et de mourir rassasié “Il n’y a qu’une préparation à la mort: elle est d’être rassasié”(Henry Millon de Montherlant).
    Doit-on avoir le Temps de compter Cinquante pousse de sa vie comme un éden de Cinquante espèces de fleurs sauvages “Je ne sais en quel temps c’était, je confonds toujours l’enfance et l’Eden. Comme je mèle la Mort et la Vie – un pont de douceur les relie”(Léopold Sédar Senghor).
    J’ai encore l’Energie pour combien de seconde, de minute, d’heure, de jour, de semaine, de mois, d’année, de siècle et d’infinité temporelle “J’ai trop d’énergie pour travailler”(Marcel Achard).
    Je marche Cinquante kilomètres, je gravis Cinquante cimes de montagne et je plonge à Cinquante mètres de profondeur pour trouver le repos inespéré.
    La vie a forgé Cinquante nuances de sourire, de pleur, de tritesse, d’amour et de bonheur d’un monocotylédone “Pas la couleur, rien que la nuance”(Paul Verlaine).
    Mon étoile scintille les Cinquante poussières luminescentes de mon âme inassouvi.
    J’ai aspiré Cinquante Ans de différence et d’indifférence d’un Autiste Haut-Niveau chocolaté avec 50% de cacao.
    Agastache, mon Age inouï.

    Filopon Luc 08 août 1966

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)