[VIDÉO] Laurie-Anne Sapey-Triomphe “Autisme, les infinis détails de la perception” (Fondation L’Oréal)

C’est une jeune chercheuse que j’aime beaucoup & qui œuvre dans le monde du syndrome d’Asperger : Laurie-Anne Sapey-Triomphe  :love:

J’ai souvent fait référence à elle sur mes blogs. Sur celui-ci par exemple, par ici ou par là  ;)

Et je vous en reparlerai encore, bientôt… Mais chuuuut  :P

Une petite présentation : doctorante en neurosciences au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL), Laurie-Anne Sapey-Triomphe est normalienne (ENS de Lyon), agrégée. Elle fut la lauréate 2015 Université de Lyon pour le concours MT180 (Ma thèse en 180 secondes) & finaliste nationale, représentant brillamment cette université.

Elle l’une des 20 doctorantes lauréates de la bourse scientifique L’Oréal-Unesco, comme je vous en faisais part dans ce billet à l’automne 2016 :up:

Cette bourse lui a offert de 20 000 €uros pour conduire ses recherches autour de l’autisme de haut niveau :^^:

Voici ce matin une chouette vidéo faite pour ce prix qu’elle a remporté, & qui parle avec beaucoup de justesse du ressenti des aspies : “Autisme, les infinis détails de la perception”  :round:

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles

Ce contenu a été publié dans Vidéos sur Asperger, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à [VIDÉO] Laurie-Anne Sapey-Triomphe “Autisme, les infinis détails de la perception” (Fondation L’Oréal)

  1. LN dit :
    Excellent, brillant et parfaitement amené !
    Ca nous ferait presque aimer d’être Asperger… ;-)
    Merci Alexandra pour ce partage !
    • André Alan dit :
      L.N j’aimerais bien avoir des pistes
      • LN dit :
        Bonjour Alan,
        Je vais vous dire pourquoi j’ai beaucoup aimé le positionnement de cette chercheuse (Merci Alexandra !). Ce syndrôme d’Asperger est enfin vu de manière extrêmement positive et bienveillante, expliquant de manière claire et fluide un fonctionnement neurologique “autre” et non une espèce de handicap rigide et inaltérable. Et c’est cette recherche de l’acceptation de l'”altérité” sous toutes ces formes et de sa “plasticité”qui font avancer les choses.
        Je me suis découvert Asperger avec le diagnostic de mon fils, il y a deux ans. J’en ai 48, il en a 11 et nous nous ressemblons sur bien des points. Après le choc de cette révélation, j’ai sombré pendant pas mal de temps et me suis enfermée dans une posture victimaire nihiliste “, ça explique tout, je savais que j’étais différente, de toute façon vous ne savez pas ce que je vis, vous ne pouvez pas comprendre et encore moins m’aider, etc…”. Fermer le ban.
        Et puis j’ai décidé que c’était contre-productif. Pour aider mon fils, lui éviter le plus possible de vivre ces moments si douloureux d’incompréhension et de décalage dans ma vie de tous les jours, je me suis dis que je devais d’être heureuse, lui donner un exemple de vie pleine et réussie. Et qu’il fallait pour cela que j’accepte dans toute sa dimension ma propre “altérité”, que j’arrête à tous prix de la camoufler, de “jouer” au caméléon ce que j’avais fait avec beaucoup de pugnacité et de brio depuis ma petite enfance. Par ce choix, j’ai, de fait, provoqué d’autres incompréhensions autour de moi, qqs rejets, perdu des relations mais en ai gagné beaucoup d’autres basées sur l’amour et la bienveillance. Et surtout… surtout, j’ai décidé une fois pour toute de ne plus mettre sous cloche ma différence mais de l’exprimer doucement, sereinement, avec créativité pour enfin commencer à reconstruire une estime de moi très très abîmée…
        Impossible ? Non ! J’y crois et j’y travaille, c’est donc possible…

        Et puis…Neurotypiques ? Neuroatypiques ? Et alors ? tous différents…

        J’espère que mon humble témoignage pourra vous aider à résoudre l’équation : Asperger/TAS = richesse = positif
        Bon courage à vous

  2. André Alan dit :
    Bonjour Alexandra,je me questionnais sur mon parcours de vie, assez singulier,et au détour d’une conversation rapportée vers 13 ans par un camarade de classe.celui si disais que ça maman respectable prof de maths, aurait dit “Alan” est autiste.
    Moi j’ai bien vu que depuis mon âge de”souvenir”ou de conscience je ne suis pas tout à fait comme les autres dans mes pensées constantes ma solitarité.j’aimais apprendre mais je m’ennuie vite y compris au travail dans ma vie sociale etc… Pour absolument tout.
    À côté de ça ma vie est pleine de cahos d’instabilité Pour tout.
    Mon cerveau quand il peut encore est en ligne ébullition en continu.
    C’est en écrivant et pensant à mon parcours de vie que j’ai pensé à une forme d’autisme, bref juste une particularité de fonctionnement on dirait
    Aurais je trouvé la mienne.enfin je ne suis pas fou allié !
    Comme d’autres enfants, j’ai vécu dans d’autres pays sur la planète
    Alors cela entré est-ce doit être pris en compte… J’ai eu une profonde tristesse en comprenant vers 18ans à peu près la mondialité du monde sur tous ces aspects.j’ai régulièrement”pété les plombs”eu un énorme PB de comportement auto destructeur. Je voudrais de l’eau pour pas sécher trop rapidement sans comprendre et partager.
    Je laisse mes coordonnées Je n’ai plus rien à cacher.merci. De m’aider lecteur où toi Alexandra.
    Alan . Actuellement locataire dans le département 22. andreboxmail@gmail.com
    0787465173.
    Serais je Aspi aspergé par la société…. :)
    Des fois mes interlocuteurs pour la vie de tous les jours pensent souvent que je les abuse ou que je suis faux, c’est triste….En plus du reste…… Alan.
  3. Chancerel francois dit :
    Ouf je vais mieux que demain.
  4. Filopon dit :
    J’ai trouvé que Laurie-Anne Sapey-Triomphe a beaucoup apporté des réponses sur notre fonctionnement et je me suis trouvé d’être et l’être d’un épuisement sans fin à m’adapter sans cesse à l’implicite. Je fais beaucoup d’effort comme un marathonien qui carbure sans cesse. Parfois, je pleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)