[VIDÉO] France 2 partenaire de la journée mondiale de sensibilisation sur l’autisme (mars 2016)

Le 02 avril, tous en bleu ;) Toujours dans la perspective du 02 avril, journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, qui tombe cette année un samedi, France 2 a consacré hier (30 mars 2016) de nombreux programmes à la question du sort réservé à l’autisme en France :!:

La chaîne du service public a donc diffusé un numéro spécial de son émission Toute une histoire, présentée par Sophie Davant, à ce thème : “Autistes : ils vivent dans un autre monde:)

Une très belle émission à mon sens, dans laquelle l’animatrice recevait sur son plateau 3 mamans d’enfants avec ‪‎autisme, dont l’une d’entre elles qui elle-même porte le syndrome d’Asperger.

On commence (enfin !) à donner la parole aux familles & aux autistes eux-mêmes, ce qui est fabuleux  :round:

[VIDÉO] France 2 partenaire de la journée mondiale de sensibilisation sur l'autisme (mars 2016)Mais j’ai aussi beaucoup apprécié qu’Olivia Cattan (mère d’un jeune autiste & fondatrice de l’association SOS Autisme France) insiste sur les affligeantes réponses, toujours d’actualité, de bien des pédiatres & pédopsychiatres.

Car Fabien Richard, le psychologue présent sur le plateau, a tout de même cherché à minimiser cette tendance, pourtant TRÈS courante depuis des décennies de main mise psychanalytique (& laisser entendre que tout cela n’était plus vrai, ou bien plus rare, aujourd’hui…)  o.O

Or, dans la réalité des familles, ce temps n’est absolument pas révolu. Il faut cesser de faire croire que ça n’existe plus.

Les professionnels français d’obédience psychanalytique, englués dans des définitions psychotiques catastrophiques pour les patients comme pour leurs parents qui n’ont plus lieu d’être, sont (encore) légion.
On enseigne toujours cette approche de l’autisme dans les facultés de psychologie. Dans la plupart des centres, mais aussi dans les tribunaux, on ignore toujours les recommandations de mars 2012 de la HAS (pour Haute Autorité de Santé) en matière de prises en charge éducatives & thérapeutiques des enfants avec autisme  :fbsad:

Recommandations de la HAS en matière d'autisme (cliquez pour ouvrir au format PDF)

Recommandations de la HAS en matière d’autisme (cliquez pour ouvrir au format PDF)

Alors certes, les choses commencent à bouger, essentiellement (il faut le dire) grâce aux actions des associations, au courage des familles & des adultes qui osent témoigner, dénoncer. Mais la France accuse toujours des dizaines d’années de retard sur bien des pays occidentaux :down:

Ainsi l’état des lieux est plutôt mauvais pour les intéressés, quelle que soit leur position sur le spectre autistique, & les promesses (faites depuis longtemps) ne changent au fond pas grand chose, en 2016, quant à leur situation.

Voici donc le replay de l’émission Toute une histoire :

 

S’en est suivie une grande soirée consacrée à l’autisme, toujours sur France 2. Avec en prime time la diffusion du téléfilm : “Presque comme les autres”  :^^:

Adaptation du magnifique témoignage du couple Perrin, “Louis, pas à pas“, avec Bernard Campan, Julie-Marie Parmentier, Côme Rossignol de la Ronde, Marie-Anne Chazel.


Cliquez sur la couverture du livre pour
ouvrir les détails de “Louis, pas à pas”

Séverine et Christophe, comédiens, sont de jeunes parents amoureux. Ils ont un fils, Tom.

A 3 ans, le petit garçon ne parle pas, crie souvent, dort difficilement, a des comportements étranges. Leur vie professionnelle et sociale devient difficile. Aucune baby-sitter ne consent à revenir garder Tom, la crèche le renvoie, les grands-parents sont dépassés.

Séverine, exténuée par les nuits sans sommeil, met sa carrière en sourdine, Christophe se réfugie dans le travail, l’alcool et les églises. Les amis s’éloignent. Pédiatres, ORL, psychiatres : tous ont un discours culpabilisateur, surtout pour la mère, aucun ne se risque à présenter un diagnostic. Ils cherchent une maladie, pas un handicap et minimisent le problème.

Pourtant, Tom est autiste. Quand le diagnostic tombe enfin, la famille peut commencer à avancer…

POUR VISIONNER le REPLAY du TÉLÉFILM :finger: c’est ici !

Francis Perrin sur Europe 1 le 30 mars 2016 :

 

[VIDÉO] France 2 partenaire de la journée mondiale de sensibilisation sur l'autisme (mars 2016)Puis après la diffusion du téléfilm, venait le tour du débat, présenté par Julian Bugier : “Autisme, le combat des familles” (débat auquel ni Gersende ni Francis Perrin n’avait été convié  8O ).

Heureusement, parmi les invités, Florent Chapel qui est l’auteur de l’excellent “AUTISME, LA GRANDE ENQUETE“, paru le 23 mars dernier aux éditions Les Arènes :up:

Cliquez sur la couverture pour ouvrir les
détails du livre “Autisme, la grande enquête”

L’autisme a été déclaré « grande cause nationale » en 2012. Quel traitement accorde aujourd’hui le pays à ce trouble, méconnu et trop souvent assimilé à une maladie ?

Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, débat au côté des familles et experts.

POUR VOIR le REPLAY du DÉBAT :finger: c’est par là !

[VIDÉO] France 2 partenaire de la journée mondiale de sensibilisation sur l'autisme (mars 2016)

Et enfin, en dernière partie de soirée, France 2 rediffusait le magnifique docu-fiction datant de 2012, “Le cerveau d’Hugo”  :love:

Pour celles & ceux qui voudraient posséder le DVD :

Cliquez pour ouvrir les détails
du DVD “Le cerveau d’Hugo”

Et voici le docu-fiction en qualité replay télévisé :

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Vidéos sur Asperger, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à [VIDÉO] France 2 partenaire de la journée mondiale de sensibilisation sur l’autisme (mars 2016)

  1. MAURY Marie-Noëlle dit :
    Bonjour,

    Alors le professeur Richard Delorme est d’une incompétence et d’une bêtise rare ! Le nouveau défi de la recherche : Vaincre l’Autisme… Au secours !!!
    Je suis maman d’une fille aspie formidable, grand-mère de 3 petits enfants présentant de nombreux troubles autistiques et c’est une CHANCE pour nous tous de devenir plus humain et meilleur. Ce handicap n’est pas affreux et devenir neurotypique n’est pas un but à atteindre. Comme si c’était mieux !
    Je suis heureuse que vous existiez et que ma fille ait trouvé parmi les aspies des semblables avec qui partager, rire, se réjouir et s’encourager.
    Je ne suis pas sûre d’être une neurotypique très normale mais en tous cas je suis sûre que ce qui fait la beauté de la vie c’est qu’il est bon que chaque être unique puisse partager sa richesse, ses différences et être aimé tel qu’il est car nous partageons tous la vie, ce chemin que nous ne prenons qu’une fois. J’aime ma famille telle qu’elle est !
    Avec toute mon amitié :love:

    • Jean dit :
      Merci ! Je suis tout à fait d’accord avec vous, moi-même porteur d’un syndrome d’Asperger, diagnostiqué vers mes 39 ans… Et j’ai souffert (et souffre encore) de la non-acceptation de mon atypie, de tous ces efforts que l’on m’a demandé (et que l’on me demande encore) de faire… “pour être comme tout le monde”, “pour être naturel”, “pour être spontané”, etc. En revanche, j’estime ne jamais avoir souffert de mon atypie. (Je suis plutôt heureux d’être autiste, d’autant que je suis aussi surdoué (avec un THQI, relevé quelques années plus tôt).) Ma vie a été compliquée et, aujourd’hui, je suis en colère, loin de moi-même (du fait de tous ces changements que l’on m’a imposés depuis l’enfance), et fatigué.
  2. Rj dit :
    Oui moi aussi je suis tombé de haut en entendant les interventions du pr Delorme qui ne parle de l’autisme qu’en termes de pathologies et maladie grave!!! Venant d’une personnalité à la tête d’un service de diagnostic le plus reconnu en France…ça fait peur.
    • Sophie Charbonnel-Bucari dit :
      Mon fils a été diagnostiqué par le service de Delorme à l’âge de 4 ans (5 aujourd’hui). L’annonce a été faite sans prendre de gants ; et surtout, la moitié des observations était fausse…. Ce qui m’afflige, c’est que Delorme n’est pas fichu de faire une phrase compréhensible… C’est lui qui est pathologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)