Autisme : un “faux pli” dans le cerveau ? (Le Point, janvier 2016)

Autisme : un "faux pli" dans le cerveau ? (Le Point, janvier 2016)Le Point publie une information très intéressante sur une découverte française en matière de TSA : “Autisme : un “faux pli” dans le cerveau ?:!:

Des chercheurs du CNRS (pour Centre National de la Recherche Scientifique), de l’université d’Aix-Marseille & de l’AP-HM (les hôpitaux de Marseille, notamment l’Institut de neurosciences de la Timone), dont le Pr David Da Fonseca (à retrouver ici en vidéo), ont mis en évidence une anomalie cérébrale chez les enfants avec autisme.

Cette particularité, qui pourrait être un biomarqueur cérébral spécifique de l’autisme, se détecterait à l’IRM (pour Imagerie par Résonance Magnétique) dès l’âge de 2 ans :)

Autisme : un "faux pli" dans le cerveau ? (Le Point, janvier 2016)

L’anomalie repérée consiste en un pli moins profond au niveau de l’aire de Broca, c’est à dire une région du cerveau spécialisée dans le langage & la communication (des fonctions altérées chez les personnes autistes).

Une découverte dont les résultats ont été publiés le 12 janvier 2016 dans la revue scientifique Biological Psychiatry : Cognitive Neuroscience and Neuroimaging, qui pourrait bien faciliter dans les années à venir le diagnostic, & par voie de conséquence, la prise en charge adéquate de ce trouble développemental (pour rappel, l’autisme n’est PAS une maladie  o.O ) :up:

Cette anomalie, repérable par IRM dès l’âge de deux ans, pourrait faciliter le diagnostic et donc la prise en charge précoce des enfants concernés.

Un marqueur cérébral spécifique de l’autisme a-t-il – enfin – été découvert ? La publication, mardi 12 janvier, dans la revue Biological Psychiatry: Cognitive Neuroscience and Neuroimaging, de chercheurs du CNRS, d’Aix-Marseille Université et de l’AP-HM suscite bien des espoirs. Ils annoncent, en effet, avoir identifié un tel marqueur, détectable par IRM et présent dès l’âge de deux ans. Cette découverte pourrait faciliter le diagnostic et la prise en charge précoce des patients. Quant à l’étude elle-même, elle a aussi permis de montrer que, contrairement à une idée profondément ancrée, le plissement du cortex, de « l’écorce cérébrale », n’est pas terminé à la naissance. Certains sillons (les plus superficiels) continuent à se creuser avec l’âge, chez les enfants atteints d’autisme comme chez les autres.

« Les troubles du spectre autistique sont un ensemble de troubles neurodéveloppementaux (autisme typique, syndrome d’Asperger ou encore trouble envahissant du développement non spécifié) qui affectent principalement les relations sociales et la communication », rappelle le communiqué du CNRS.

POUR LIRE la SUITE de l’ARTICLE  :finger: c’est ici !

:like: & pour consulter l’étude (en anglais) :finger: Localized Misfolding Within Broca’s Area as a Distinctive Feature of Autistic Disorder  ;)

Présentation du CNRS (cliquez pour ouvrir, au format PDF)

Présentation du CNRS (cliquez pour ouvrir, au format PDF)

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)