Autisme: “On oublie que les enfants autistes deviennent des adultes” (L’Express, avril 2015)

Autisme: "On oublie que les enfants autistes deviennent des adultes" (L'Express, avril 2015)A l’occasion de la Journée Mondiale de sensibilisation à l’autisme (hier, 02 avril), L’Express a publié le témoignage d’une Aspergirl, récemment diagnostiquée :)

Parmi les clichés sur l’autisme : on ne peut pas être autiste & avoir un métier (en particulier un poste comme celui d’enseignant… ou tout autre qui demande d’être en relation avec des personnes non-autistes) :!:

Ou encore un Asperger ne peut pas être en couple &/ou avoir des enfants.

Pourtant, rien n’est plus faux, & plus idiot…

Laure, 33 ans, a été diagnostiquée autiste Asperger tardivement. A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, elle témoigne de ses difficultés au quotidien et déplore les préjugés tenaces à propos de ce trouble.

J’ai été officiellement diagnostiquée Asperger le 24 décembre 2014. J’ai 33 ans. Si mon cas est passé inaperçu tout ce temps, c’est parce que a priori, mon profil ne correspond pas à la définition classique de l’autisme. Je suis professeur de lettres, j’ai un mari, deux enfants en bas âge. J’ai eu ce qu’on appelle un parcours scolaire “brillant”. Aucun trouble visible n’a inquiété mon entourage durant la petite enfance. Je marchais et communiquais normalement. Ma seule particularité peut-être à cette époque: un goût prononcé pour la solitude. A la récré, je préférais lire sous le préau plutôt que jouer à l’élastique avec mes camarades. Je ne me sentais pas exclue, je choisissais moi-même de me mettre à l’écart. C’était plus confortable. Et puis, j’ai toujours été nulle à l’élastique.

C’est à l’entrée au collège que la cassure s’est produite. J’avais une dizaine d’années, il y avait beaucoup de nouvelles têtes. J’ai rapidement senti que l’intégration était difficile pour moi. J’avais du mal à aller vers ces inconnus mais aussi vers mes anciens camarades, que je pensais connaître. Quand je m’y risquais, je trouvais la situation gênante. En général, les conversations s’arrêtaient.

POUR LIRE la SUITE de l’ARTICLE  :finger: c’est ici !

Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Autisme: “On oublie que les enfants autistes deviennent des adultes” (L’Express, avril 2015)

  1. Je suis aussi asperger,j’en ai souffert toute une vie dont je n’ai pas profité. J’ai juste pu travailler ici et la…Dans ma bulle tout le temps,malheureuse souvent et personne ne cansomprenait.Trop malade pour fonder une famille=mariage raté,FC,solitude…Savoir son mal a 60ans,bon, et tout le monde s’en moque,en FRANCE en tous cas.Oui,les petits autistes grandissent et vieillissent,la plupart,comme tous les enfants,et les vieux autistes aspi,on en fait quoi? Cae les anti depresseurs et les psy,c’est pansement sur jambe de bois. VOILA JE TENAIS HUMBLEMENT A TEMOIGNER POUR QUE CA CHANGE. :heart: :heart: :heart:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)