L’autiste la plus célèbre des Etats-Unis (LeTemps.ch, janvier 2015)

L’autiste la plus célèbre des Etats-Unis (LeTemps.ch, janvier 2015)Le magazine suisse Le Temps.ch publie un article consacré à Temple Grandin : « L’autiste la plus célèbre des Etats-Unis » !  :up:

Temple Grandin est professeure de science animale et sa voix fait autorité. Elle juge nécessaire de multiplier les approches pour traiter l’autisme, fustigeant au passage le pape de ce trouble cérébral, Bruno Bettelheim

Elle est capable de décrire en détail les problèmes de la centrale nucléaire de Fukushima après le tsunami de 2011. Quand on lui parle de l’ouragan Katrina qui frappa la Louisiane en 2005, des images d’une rare précision lui viennent à l’esprit. Temple Grandin, 67 ans, pense en images. Vêtue d’une blouse de cow-boy dont elle a fait une marque de fabrique, elle reçoit Le Temps dans un hôtel de Fort Collins, au pied des Rocheuses. Aux Etats-Unis, cette professeure de science animale de la Colorado State University est devenue l’une des voix qui fait autorité en matière d’autisme.
Elle a un avantage que beaucoup n’ont pas pour en parler : à l’âge de quatre ans, on lui a fait savoir qu’elle souffrait du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. A l’époque, les cas de ce que l’on appelle les troubles du spectre de l’autisme étaient rares ou peu détectés. Ils défraient aujourd’hui la chronique. Entre 2002 et 2008, ils ont augmenté de 78%. Un enfant sur 88 aux Etats-Unis est concerné par le phénomène.

Temple Grandin était incapable de parler avant l’âge de quatre ans et avait tendance à n’entendre que les voyelles. Elle a pris sa revanche sur le destin.

L’article dit néanmoins quelques bêtises, totalement contredites dans le dernier livre de l’intéressée : “Dans le cerveau des autistes”  :fbhum:

Comme par exemple :

Elle a un avantage que beaucoup n’ont pas pour en parler : à l’âge de quatre ans, on lui a fait savoir qu’elle souffrait du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme.

Primo, Temple Grandin est née en 1947. Elle avait donc 4 ans en 1951… date à laquelle le SA n’était connu de personne, excepté du pédiatre autrichien Hans Asperger  o.O

Il faudra attendre 1981 pour que la psychiatre britannique Lorna Wing exhume les recherches de ce cher Hans ; puis attendre encore 1991 pour que ses écrits soient enfin traduits en anglais par la psychologue Uta Frith. Le tout pour finir par attirer l’attention de la communauté scientifique & être reconnu bien tardivement, en 1993 par l’OMS & en 1994 dans le DSM-IV…

Aussi la petite Temple Grandin ne risquait pas d’être diagnostiquée aspie en 1951  :down:

Secundo, elle n’a même pas reçu un diagnostic d’autisme. Pas plus que d’autisme de haut niveau, comme on peut parfois le lire ça & là.
Et c’est, selon elle, ce qui l’a sauvée & a permis à sa mère de mettre en place un certain nombre de choses pour la faire progresser  :x

Que dit exactement Temple Grandin à ce sujet ? Extrait de “Dans le cerveau des autistes“. Nul besoin d’aller chercher bien loin pour trouver les détails de son enfance, tout y est dès la première page du premier chapitre 8O

Par contre, il faut effectivement faire l’effort de lire – & de comprendre – ce qui y est écrit :

J’ai la chance d’être née en 1947. Si j’étais née 10 ans plus tard, ma vie d’autiste aurait été bien différente. En 1947, le diagnostic d’autisme n’avait que 4 ans (pas SON diagnostic à elle !!! mais la connaissance de l’autisme, tel qu’on le regardait par le prisme des travaux de recherche de Leo Kanner. C’était cela qui avait 4 ans en 1947…). Presque personne ne savait ce que c’était. Lorsque que maman identifia chez moi les symptômes qui aujourd’hui conduiraient à ce diagnostic […] elle fit ce qui lui semblait bon : elle m’emmena chez un neurologue. […] Diagnostic : lésions cérébrales.

[…] Maman a accompli un travail héroïque. En fait, elle a découvert toute seule le traitement standard que les médecins appliquent aujourd’hui. […] Le travail accompli par maman reposait néanmoins sur le diagnostic initial de lésions cérébrales. A peine 10 ans plus tard, un médecin serait certainement parvenu à un diagnostic  totalement différent. Après m’avoir examinée, il aurait dit à maman : « C’est un problème psychologique, tout est dans la tête. » Et il m’aurait envoyée dans une institution.

De même que la prétendue explosion du nombre d’enfants autistes détectés :

Entre 2002 et 2008, ils ont augmenté de 78%

J’ai déjà expliqué ici & sur les Tribulations d’un Petit Zèbre ce que je pensais de ces chiffres mis en avant régulièrement dans certains papiers  :pff:
Bon, peu importe. On n’empêchera jamais certains de reprendre les mêmes choses, sans replacer le tout dans un contexte (ce qui permettrait pourtant d’avoir une grille de lecture largement modifiée de cette inflation de diagnostics).

Bref, pour lire l’article en intégralité :finger:  c’est par là ! (à noter que LeTemps impose d’être enregistré – c’est à dire de créer un compte, gratuitement – pour accéder à ses articles)

Et à propos de Temple Grandin, la page que j’avais consacrée à son livre, il y a quelques mois est à retrouver de ce côté…  :round:

Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)