2 articles sur les effets de la pollution sur le cerveau (LeMonde, décembre 2014)

"Pollution : les coûts faramineux de la perte de QI" & "Pollution : le cerveau en danger"

Le Monde publie 2 articles dans sa section “Sciences” sur les effets de la pollution sur le cerveau humain : “Pollution : les coûts faramineux de la perte de QI” & “Pollution : le cerveau en danger:up:

Moins glop, les fameux papiers sont sur abonnement… & donc seules les 1ères lignes sont lisibles gratuitement  :down:

Il y est question de perte de points de QI (Quotient Intellectuel) du fait des pollutions diffuses, & d’autisme & de syndrome d’Asperger… où l’on parle encore, bien sûr de “maladie” !!!  o.O

"Pollution : les coûts faramineux de la perte de QI"

Le 1er : “Pollution : les coûts faramineux de la perte de QI“…

Les pollutions diffuses sont responsables d’une érosion des capacités cognitives de la population. Pour l’estimer, la métrique généralement choisie par les chercheurs en santé publique est la perte de points de quotient intellectuel (QI) – perte qui peut être convertie en perte économique. Les résultats sont souvent surprenants.

D’abord, en comparant des cohortes d’enfants exposés à des enfants non-exposés à certaines substances, les épidémiologistes peuvent définir une perte de QI par niveau d’exposition. Pour le plomb, par exemple, l’un des neurotoxiques les mieux connus, de très nombreuses études ont permis de converger vers une estimation : chaque tranche de 10 microgrammes de plomb par litre de sang correspond à une perte d’un point de QI. Ensuite, des études d’imprégnation d’une population permettent d’estimer son taux moyen d’exposition. D’où le calcul des points de QI « chimiquement » perdus.

POUR OUVRIR la page de l’ARTICLE :finger:  c’est par ici !

Et le 2nd : “Pollution : le cerveau en danger” :

De toutes les maladies non transmissibles, l’autisme est l’une de celles dont la fréquence augmente le plus rapidement. Si vite qu’il est même difficile d’y croire. En mars, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains, l’équivalent de notre Institut de veille sanitaire (InVS), rendaient publiques les dernières estimations de la prévalence des troubles du spectre autistique chez les garçons et les filles de 8 ans aux Etats-Unis. Selon ces chiffres, un enfant sur 68 est désormais touché par cet ensemble de maladies du développement, regroupant l’autisme profond, les syndromes de Rett et d’Asperger, etc.

Le plus impressionnant n’est pas tant le chiffre lui-même, que la rapidité de son évolution : il est supérieur de 30 % à celui publié seulement deux ans auparavant (un enfant sur 8 8) par le même réseau de surveillance mis en place par les CDC, et a plus que doublé en moins d’une décennie. Au cours des vingt dernières années, les données américaines suggèrent une augmentation quasi-exponentielle de ces troubles, aujourd’hui diagnostiqués « vingt à trente fois plus » que dans les années 1970, selon le rapport des CDC. 40 % de ces enfants dépistés aux Etats-Unis présentent un quotient intellectuel (QI) inférieur à 70.

POUR OUVRIR la page de ce 2nd ARTICLE :finger: c’est par là  :fbhum:

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)