Compte-rendu du séminaire de Tony Attwood, Palais des Congrès de Perpignan, 14 mai 2014

Compte-rendu du séminaire de Tony Attwood, Palais des Congrès de Perpignan, 14 mai 2014Tony Attwood, psychologue britannique considéré comme l’un des plus grands spécialistes du syndrome d’Asperger & de l’autisme de haut niveau, était de passage en France ces jours-ci :)

Il donnait notamment un séminaire de formation, le mercredi 14 mai, au Palais des Congrès de Perpignan, dont voici un très chouette compte-rendu réalisé par le site L’Etoile d’Asperger  :up:

Texte que j’ai un peu reformulé ça & là  :round:

* Les aspergers sont plus sensibles qu’on ne le croît à l’inconfort des autres. Ainsi ils arrivent à développer ce que l’on pourrait appeler une sorte de sixième sens grâce auquel ils détectent chez l’autre la négativité, sauf qu’ils leur faut de l’expérience pour catégoriser cette négativité et savoir s’ils en sont la cible ou pas.

* Les filles aspergers présentent une forme d’autisme plus discrète, car elles apprennent à imiter en observant les autres pour mieux se fondre. Ainsi le ratio est aujourd’hui de 2 garçons pour une fille.

* Dans la fratrie, une famille sur 5 aura 2, 3, 4 ou plus enfants aspergers. En général, l’aîné présentera une forme plus légère que les autres enfants. Lorsqu’on a un enfant asperger, le ratio est d’une chance sur 4 d’avoir un autre asperger dans la fratrie.

* Le syndrome d’Asperger a toujours existé, mais dans la vie moderne il est mis plus facilement en évidence, et les aspergers sont plus souvent en difficulté.
Au Moyen Âge par exemple, de nombreux aspies choisissaient la vie en monastère ; et ce qu’on connaît aujourd’hui comme syndrome d’Asperger était autrefois vu comme une personnalité excentrique, différente.

* Beaucoup d’aspergers passent leur vie à rechercher des apprentissages en continu car ils aiment ça et ont un fonctionnement très intellectuel.
Aucun domaine de carrière ne leur est interdit. Les écrivains par exemple, le deviennent par leur capacité à s’isoler dans des mondes imaginaires.

* Le comportement d’un enfant asperger en groupe peut être de 2 manières : soit il va s’isoler du groupe, soit il va s’imposer, vouloir imposer sont jeu, devenir la tête du groupe pour imposer son fonctionnement.

* L’autisme régressif peut apparaître entre 14 et 24 mois sans aucune cause apparente. Il existe dès la naissance, mais l’écart de progrès entre un enfant neurotypique et un autiste peut se creuser de façon plus évidente à cette période là.

* Des études montrent une prédisposition plus importante entre les personnes autistes et les maladies auto-immunes, maladie cœliaque, etc.

* Les filles aspergers sont sur l’extrémité invisible du spectre avec des signes moindres. Elles sont plus intelligentes et moins émotionnelles que les garçons.
Elles cachent mieux leur insécurité en observant et imitant. Elles peuvent réussir dans la vie mais c’est plus épuisant comme effort à fournir. Lorsqu’elles jouent aux poupées, elles n’inventent pas mais rejouent les événements de la journée.
Elles attirent les amis mais ont du mal à les garder. Ces amitiés finissent vite, et les aspergirls s’en rendent compte et en souffrent.
Elles ont une grand capacité d’observation et d’analyse. Souvent la lecture de romans facilite leur compréhension des émotions d’autrui (exemple d’aspergirl : le personnage d’Hermione dans la saga Harry Potter, comme probablement son auteur, J.K. Rowling).
Les filles aspergers préfèrent les jeux avec les garçons. Elles se cachent souvent derrière des cheveux longs et ne montrent pas vraiment un intérêt particulier pour la mode. Elles peuvent être l’enfant parfait à l’école et le démon à la maison où elles relâchent la pression.

* Les aspergers utilisent plusieurs mécanismes pour faire face à la différence :

  • la dépression et l’isolement
  • l’imagination et la fantaisie
  • l’arrogance et la colère (semblant de narcissisme)
  • l’imitation avec l’épuisement que cela implique

* Certaines théories proposent le syndrome d’Asperger comme une évolution de l’Homme.

* Neurologiquement, l’amygdala du cerveau d’un asperger serait plus grande que la normale, et présenterait moins de matière blanche, ce qui diminuerait les connexions.

* Le QI d’un asperger anxieux ou agité peut perdre 30 points à ce moment là. Cette perte de capacité provoque à son tour encore plus d’angoisse chez l’asperger qui n’arrive pas à se maîtriser.
Une montre avec mesure des pulsations permettrait aux asperger de reconnaître chez eux l’état d’anxiété et de mettre en oeuvre des techniques comme la relaxation pour l’évacuer.

* La moyenne en temps d’endormissement chez un neurotypique est de 15 minutes, contre 45 minutes pour un asperger. Et ce à cause des émotions résiduelles de la journée qui créent un état de confusion.

* Les punitions sont moins efficaces que la logique. L’enfant asperger a besoin d’explications et correction de son comportement, sans entrer dans une discussion qui le mettrait en difficulté. Ne donner uniquement que de nouvelles directives.

* Les personnes aspergers peuvent déprimer sans se rendre compte. Ils ne demanderont pas d’aide. Ils vont lutter contre cette déprime avec la solitude et une augmentation de l’obsession par leurs intérêts restreints.
Ce sont là 2 signes d’un possible état dépressif chez un asperger. Les « attaques » de dépression d’un asperger peuvent apparaître en quelques heures et provoquer un passage à l’acte.

* En matière de sexualité les aspergers ont un retard d’entre 5 et 6 ans dans les premières expériences. Il leur faut apprendre les subtilités de la séduction ce qui provoque des « malentendus » car ils ne décodent pas ces messages.

* En couple un asperger sera plus inquiet de la qualité de sa relation plutôt que des conformismes sociales. Ainsi la question de la différence d’âge pour eux n’est pas un obstacle et ce sont des partenaires complètement fidèles.

* En matière de sexualité les filles aspergers sont extrêmement vulnérables du fait de leur incapacité à décoder les intentions de l’autre. Elles sont souvent violentées sexuellement à cause de cette exposition.

* En couple, un asperger peut ne pas se rendre compte que son partenaire a envie d’affection.
Pour sa part il montrera son affection avec des actes de la vie quotidienne plutôt qu’avec des gestes émotifs ou des mots doux. L’amour s’explique pour les aspies par des actions pratiques, concrets.

* En matière de sexualité de couple, l’asperger doit apprendre comment caresser, comment se livrer à l’autre. Il aura moins de rapport, mais de plus grande qualité.

* Les mères aspergers sont des bonnes mères mais avec un fort besoin d’être rassurées dans leur rôle de maman. Elles sont atypiques, ne correspondent pas forcément au idéal de maman. Par exemple : elle prendra par priorité apprendre le système solaire à son enfant plutôt que de lui apprendre à se brosser les dents.

* Les métiers préférés des aspies sont en général : l’informatique, les arts, l’armée, l’enseignement, les professions de soin.

* La confusion entre le diagnostique de bipolarité et celui du syndrome d’Asperger peut être dû à l’exaltation des émotions et le non-contrôle de celles-ci.

* 10% des aspergers n’ont pas d’intérêt restreint, surtout les filles pour qui l’intérêt restreint sera la socialisation, l’étude de l’autre. Ces asgergirls peuvent s’intéresser à quelque chose 1 ou 2 jours, puis rapidement s’en désintéresser.

* Sur l’obstétrique : il existe l’hypothèse d’un anticorps qui serait présent dans 12% des mères asperges. In utero, il existerait une surconnexion neuronale et les grossesses seraient « à risque » avec des problèmes obstétriques divers.

* L’hérédité est prouvée chez l’asperger. Lorsqu’un enfant est aspie il faut chercher quel parent, ou proche, présente des signes autistiques.

Enfin deux petites phrases :
« Un chat est un chien autiste. »
« Un aspie est quelqu’un qui a trouvé quelque chose plus de plus intéressant que la socialisation. »

Quelques aspergers connus :

  • Bill Gates
  • Mozart
  • Alan Turing
  • Thomas Jefferson
  • Howard Hughes
  • et…. selon des études récents… Napoleon

Voilà!! petit résumé d’une journée extrêmement riche!

POUR visiter le SITE de l’Etoile d’ASPERGER :finger: c’est ici !


Tony Attwood est également l’auteur de ces excellents bouquins, absolument incontournables sur la SA :

   


À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Compte-rendu du séminaire de Tony Attwood, Palais des Congrès de Perpignan, 14 mai 2014

  1. SanyMei dit :
    Merci!
    je le redis ici, mais c’est dans cette description que je retrouve mon quotidien et mon vécu,ainsi que celle de nombreux de mes aspipotes plus que dans la plupart d’autres descriptions de type wikipedia ou même faite par des professionnels. J’espère de tout coeur que des idées/avancées comme celles ci votn circuler, chez les pros, afin qu’ils réalisent que le SA n’est plus ce qu’ils ont en tête et ce qu’ils ont appris, et surtout, qu’il y a urgence à changer d’etat d’esprit concernant le SA car de plus en plus nombreuses sont les familles, (parents, enfants, etc) qui découvrent leur appartenance à ce trouble/cette neuroduversité ; donc, faut y aller, communiquons!! :fbrire:
  2. Nadine G. dit :
    Très bien l’idée de remettre en forme le texte de l’association Etoile Asperger, mais il me semble que Tony Attwood est plutôt australien que britannique. Mais, ça fait quand même partie du commonwealth.

    Nadine

  3. couard pas si anonyme dit :
    «Pour sa part il montrera son affection avec des actes de la vie quotidienne plutôt qu’avec des gestes émotifs ou des mots doux. L’amour s’explique pour les aspies par des actions pratiques, concrets.»

    ceci me confirme mon ressenti d’être moi même asperger, puisque ce que me reprochait mon ex, c’était exactement cela.

  4. Stéphanie dit :
    Bonjour,

    détectée très tardivement THQI, je me suis longuement interrogée sur des similitudes avec les Aspies, notamment sur les ressentis sensoriels et les pbmatiques de “socialisation” (au sens large et ouvert du terme).
    De ce fait, j’ai commencé un parcours auprès d’un CRA et suis actuellement en cours de “bilantage”.

    Je suis vraiment perplexe à la lecture du résumé de cette conférence car un nb non négligeable de traits caractéristiques aux Aspis (et je me penche plus volontiers sur les Aspergirls) se retrouvent chez bcp de (T)HQI.
    Pour ma part, je suis convaincue que la précocité/douance et l’autisme sont liés : la précocité, une anti-chambre de l’autisme Asperger? ou les (T)HQI, des Aspergers non-diagnostiqués?

    Cdlt,

  5. Asperman dit :
    Oui, aussi l’intuition que ces domaines se chevauchent. Détecté tard, pour les autres, je suis passé par les cases hp, zèbres, tdah et asperger. Cheminement tout à fait logique pour moi avec diminution de la souffrance intérieure au fur et à
    mesure de ma découverte identitaire. Est-elle terminée d’ailleurs?
  6. Zaz dit :
    Bonjour je suis étonnée mais contente de voir figurer dans la liste des métiers
    Possibles : profession de soins et l’enseignement car je suis une formation d’éducatrice tu penses que c’est possible pour nous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)