Des parcours à inventer avec Josef Schovanec, savant et autiste (LaDépêche, mars 2014)

Des parcours à inventer avec Josef Schovanec, savant et autiste (LaDépêche, mars 2014)Le site d’actualités La Dépêche publie, côté Ariège, un article sur le syndrome d’Asperger avec une interview de Josef Schovanec  :fb;):

Il sera donnera une conférence, le 22 mars prochain, à partir de 14h30 aux Forges de Pyrène, à Foix  :!:

Josef Schovanec, savant et autiste, auteur du livre « Je suis à l’Est ! Savant et autiste, un témoignage unique », préfacé par Jean- Claude Ameisen, viendra en pays de Foix témoigner de son quotidien.

Suite au projet Optimus qu’elles ont mis en œuvre et qui vise à permettre l’accompagnement des enfants en situation de handicap sur des activités de loisirs, les Pep 09 organisent une conférence au cours de laquelle Josef Schovanec sur le thème : comment accompagner une personne autiste au quotidien ? Des parcours à inventer pour demain.

«Il nous a paru important, explique Nathalie Martinez, administratrice des Pep 09, de donner la parole à une personne impliquée directement dans ce qu’elle nomme une «cécité sociale», une personne qui vit de l’intérieur l’expérience de l’autisme, et par son témoignage peut nous éclairer, nous aider à porter un regard nouveau sur ce handicap, cette différence».

La conférence aura lieu le 22 mars, à 14 h 30, aux Forges de Pyrène, à Montgailhard. C’est gratuit mais pour des questions d’organisation, les personnes qui veulent y participer doivent s’inscrire avant le 15 mars en appelant le 05 61 02 83 10 ou par mail : secretariat.sige@lespep09.org

Josef Schovanec a répondu à nos questions.
Comment vous définissez-vous ?

Je suis un « Aspie », ou personne avec autisme, ou encore avec syndrome d’Asperger, comme on préfère. Comme la plupart des personnes avec autisme, j’ai eu un parcours assez tortueux. Par contre, j’ai jusqu’à présent eu beaucoup de chance : j’ai pu avoir une scolarisation dans des écoles ordinaires, faire des études, et même m’évader de la camisole chimique dans laquelle j’étais il y a encore une dizaine d’années. Aujourd’hui, j’ai pu acquérir une certaine autonomie. Mais mon quotidien est celui de beaucoup d’autres adultes avec autisme : je vis chez mes parents, sans permis de conduire ni voiture, avec un boulot précaire. Et je ne suis jamais allé chez le coiffeur de ma vie (humour).

 

POUR lire l’ARTICLE en INTÉGRALITÉ :finger: c’est ici !

À propos de Alexandra Reynaud

Autiste Asperger avec très haut QI, diagnostiquée à 32 ans ◦˚ஐ˚◦ Blogueuse • Maman • Conférencière • Auteure aux éditions Eyrolles
Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)