Autisme et Asperger: avec le DSM-5, certains recevront plutôt le nouveau diagnostic de “trouble de la communication sociale” (PsychoMedia, janvier 2014)

Autisme et Asperger: avec le DSM-5, certains recevront plutôt le nouveau diagnostic de "trouble de la communication sociale" (PsychoMedia, janvier 2014)Le e-magazine PsychoMedia vient de publier un article sur le DSM-5 (pour Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, 5ème version), qui, je le rappelle n’est pas encore sorti en France.

Les modifications apportées par le DSM-5 quant à diagnostic du syndrome d’Asperger ont fait l’objet de plusieurs critiques de la part de spécialistes du SA tels que Tony Attwood & Simon Baron-Cohen  :fbhum:

Avec les nouveaux critères diagnostiques du DSM-5 (1) publié en mai 2013, la prévalence estimée de l’autisme ne diminuerait que dans la mesure où certains enfants recevront plutôt le nouveau diagnostic de trouble de la communication sociale (TCS), selon une étude financée en partie par l’organisation Autism Speaks et publiée dans le Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry.

La psychiatre Young-Shin Kim de l’Université Yale et ses collègues ont constaté que 83% des enfants ayant reçu un diagnostic d’autisme ou de trouble apparenté avec les critères du DSM-IV recevraient le diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA) avec le DSM-5 alors que 14% recevraient un diagnostic de TCS.

 

POUR lire l’ARTICLE en INTÉGRALITÉ :finger: c’est ici !

 

Et ici une émission-débat très intéressante, diffusée le 08 septembre dernier sur France Culture sur la question : « Demain tous fous ? Le manuel psychiatrique américain de référence (DSM-5) en débat »  :up:

Avec Gilles Deleuze, nous pouvons déplorer que la démence ne charme plus nos sociétés post modernes, éprise de contrôle absolu, du zéro défaut comportemental et de perfection mentale…

Depuis une trentaine d’année, le DSM, le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, la bible américaine de la psychiatrie mondialisée, étend à chaque édition, le domaine des dysfonctionnements comportementaux, qui autrefois étaient considérés comme des difficultés existentielles et qui ne nécessitaient pas, forcément, de prise en charge psychiatrique ou psychologique…

Une tristesse passagère masquerait donc, peut-être, une dépression, une timidité naturelle une phobie sociale, une difficulté de concentration un trouble de l’attention…

Ce manuel est essentiellement utilisé par les psychiatres de l’aire occidentale et il sert de référence aux politiques publiques et aux assurances privées. Il sert également de base aux recherches cliniques et alimente le débat, ce dimanche, sur France Culture, en direct du Palais de Tokyo.

Le DSM a popularisé hors du champ de la psychiatrie, des dysfonctionnement scomme les TOC ou le trouble bipolaire…

Mais l’extension du domaine des troubles mentaux dans la 5ème édition du DSM provoque de très vives polémiques dans le champ de la psychiatrie et dans l’opinion publique.

Demain, tous fou ? C’est l’interrogation de cette édition spéciale de cette première de Du côté de chez soi.

 

Avec Tobie Nathan (professeur émérite de psychologie), Mikkel Borch-Jacobsen (philosophe & historien), Christophe André (psychiatre & psychothérapeute) & Arnaud de Saint Simon (directeur de la rédaction de Psychologies Magazine).

 

Ce contenu a été publié dans Articles & docs intéressants, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)