Je suis autiste Asperger, & pourtant…

Je suis autiste Asperger, & pourtant...Je suis autiste, & pourtant personne ne peut dire comme ça, en me regardant, que je le suis  :!:

Je ne « ressemble » pas à une autiste… Combien de fois ai-je lu ces mots, écrit par des gens qui, alors qu’ils me posaient la question

« Pourquoi parles-tu souvent du syndrome d’Asperger ? o.O » (sur FaceBook ou sur les Tribulations d’un Petit Zèbre, avant que je ne me décide à créer ce second blog)

étaient très surpris de ma réponse

« Parce que je suis aspie ! »

La vraie question est : à quoi doit ressembler une personne autiste, selon ces gens ?  Y aurait-il une sorte de cahier des charges à respecter pour coller à l’idée qu’ils se font de l’autisme ? (on en revient toujours, plus ou moins consciemment je crois, à l’image renvoyée par le film Rain Man :fbhum: ).

Je suis autiste, & pourtant en apparence je suis comme tout le monde. Je suis autiste & j’ai une vie amoureuse, depuis longtemps ; je suis mère de famille, & je gère la plupart des choses toute seule ; je conduis, et je suis totalement autonome ; je suis capable d’affronter les situations du quotidien, sans l’assistance de quiconque.
Rien ne se voit sur mon visage ou dans mon allure, rien n’est écrit sur mon front. Et c’est cela qui déroute le plus les gens face au SA.

En France, pour que le handicap soit reconnu & accepté, il faut qu’il soit perceptible, qu’il puisse être touché du doigt, qu’il se manifeste de manière quasi-exagérée. Si par malheur il est est intérieur & silencieux, il sera soit au minimum remis en question, voire totalement nié  :roll:

Pas de chance pour le syndrome d’Asperger, qui se singularise par une forme de handicap invisible.

Ainsi, je ne compte plus les réactions du type

« Mais tu es sûre que tu es aspie ? Tu me parais tellement normale. »

Question qui entraîne irrémédiablement tout un tas d’explications fastidieuses. Cent fois sur le métier remets ton ouvrage  :fbnerd:

Je suis autiste, & pourtant je suis interpellée par beaucoup de choses que j’observe. Comme par exemple le manque de communication de plus en plus flagrant entre les gens, ce phénomène touchant même désormais les parents face à leurs jeunes enfants.

Cela peut sembler paradoxal à ceux qui ont encore pour référence un vieux schéma caricatural de l’autiste Asperger dépourvu d’empathie, froid & imperméable à tout ce qui l’entoure, mais la réalité du SA consiste à devoir jongler en permanence avec des tiraillements émotionnels, parfois terribles.

Si les relations sociales sont l’un des gros points noirs chez les aspies, cela ne veut pas dire qu’ils sont dénués de besoins de contact & d’échanges avec leurs proches !

Je suis autiste, & pourtant je ressens une profonde tristesse lorsque je croise dans la rue une mère avançant derrière une poussette dans laquelle son bébé est assis, babille & s’agite sans même qu’elle ne le remarque, trop occupée qu’elle est à écouter de la musique avec son gros casque audio vissé sur les oreilles :(

Je suis autiste, & pourtant il me semble que c’est ce monde qui est en plus en plus refermé sur lui-même.
Les gens s’entassent dans les villes, se serrent dans les transport en commun avec une proximité physique souvent aussi dérangeante que subie, mais aussi surprenant que cela puisse être, chacun se replie dans sa bulle. Comme si pour garder un semblant d’espace vital, ces gens avaient besoin de s’isoler en se plongeant dans leur smartphone ou en se coupant des sons environnants à grand renfort de casques & d’oreillettes colorées.

Ceux qui font ça chaque jour, matin & soir, sont-ils si différents de nous, personnes présentant un trouble du spectre autistique ?  :x

Ce contenu a été publié dans Journal d'une Aspergirl, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Je suis autiste Asperger, & pourtant…

  1. Fredauboulot dit :
    Je ne suis pas autiste (enfin, pas que je sache), mais je le ressens comme toi… :(
  2. Laurence dit :
    Merci d’avoir écrire cet article. C’est THE expérience de ma journée!
  3. Hugues-Henri dit :
    C’est étrange comme on pourrait glisser ce texte sur l’hypothiroïdie …Une maladie invisible, incurable qui vous malmène, vous épuise, vous surexcite, vous déprime….et dont il faut justifier sans arrêt l’existence….Tu pourrais faire un effort quand même, hein ?!…….Non je peux pas, c’est ma thyroïde qui déconne…t’es sûr? Non mon docteur est un charlot et je fais semblant…T’es encore à faire une sieste ? Tu fais que dormir ! Non non, des fois je mange entre les siestes….Allez viens ! Y aura du monde ? Plein ! Ah ben non, je viens pas, ça m’épuise le monde…T’es pas sociable ! Si, mais avec seulement trois personnes à la fois, plus ça me fatigue…..Bref….ça ne se voit pas, c’est qu’on fait semblant. ….L’énergie nucléaire , une énergie propre qui fait des maladies propres…euh…invisibles.
    :fblol: :fbhugh: :?
  4. Nathalie R dit :
    La maman avec le gros casque sur les oreilles c’est moi que tu as du croiser, car je suis autiste aussi et oui, dans la rue je perds mes repères si je suis envahie de bruits. Je ne pense pas que l’on perde en qualité maternelle si on n’est pas 100 % sur son bébé/enfant….ma fille a toute mon attention dans les lieux qui me le permettent. Tu veux pas qu’on te juge….ne juge pas les mamans/casque….car derrière un visage, un casque se cache parfois aussi un autre autiste en souffrance.

    Je dois en choquer plus d’une personne dans la rue et dans les lieux publics en général. ça ne se voit pas chez moi non plus, cela ton article m’interpelle, car moi on m’a dit “tu te sens vraiment asperger ?” Je ne peux pas répondre à cette question idiote. Je ne réponds donc pas. Je laisse les gens penser ce qu’ils veulent. Au bout de 42 ans, je sature des justifications.

    Bon courage en tout cas maman aspie….c’est courageux et un boulot à plein temps d’être autiste !

  5. SanyMei dit :
    alors là , je comprends… j’en ai marre aussi qu’on ressorte chez les soi disant pris le DSM pour les “symptomes””visibles”….lors d’un RV dernierement avec une pedopsy pour mon loulou, j’ai dis que j’avais été diag asperger..et j’ai resqenti un grand froid, une gêne perceptible.(du type “mais qu’est ce qu’elle raconte? elle..autiste? elle deraille…)
    du coup j’ai pas osé insisté sur le fait que pour moi loulou est aussi aspi..je remettrai ça sur la tapis plus tard..
    mais oui, ça jette un froid, quand la personne en face ne connait pas , ne comprend pas.
    et ces a prioris constants, sur l’empathie..”les autistes ne peuvent pas etre empathiques, ne peuvent pas se mettre à la place de..mais merde, j’ai pourtant l’impression comme toi que je ressens ++ bien trop de choses et qu’au contraire c’est telleemnt fort que ca en est… fouili et maladroit?

    et que je ressens comme toi “trop” tout le temps?j’en pends plein la figure et les oreilles, les yeux? meme les situations sociales me sont parfois très nettes; sauf que je ne sais pas “agir” dedans! je suis comme un ordinateur ambulant …qui analyse, sans cesse…
    pfff. :roll:

  6. BEN JDOE dit :
    Bonjour,
    Je suis en recherche de réponses. J’ai passé un WAIS 4 et un IVA pour confirmer un TDA. A fortiori, j’ai beaucoup de mal sur les forums et dans la vie à interpréter les réels intentions des gens, si c’est du lard ou du cochon, ce qui implique beaucoup de questions sur beaucoup de choses et beaucoup d’angoisses. La médication n’ayant pas fonctionné et ne me retrouvant pas dans les autres TDAH (du moins pas par certains côtés), je m’inquiète et je viens bêtement de faire les tests sur ce site : http://pages.infinit.net/frelyne/aspi/AspergerIndex.html.
    Je souhaiterais donc savoir si on peut compter dessus ou pas car sur internet on trouve de tout !! Merci.
  7. Juju dit :
    Fascinant cette constations, je pense et je n’arrête pas de me dire je ressemble a un autiste (mais non rien ne se voit sur moi) Rien de physique ne se voit ni dans ma gestuel ni dans ma façon de parler (mais a long terme) si ont me connait bien (On pourrait constater de drôle de ressemblance avec de l’autisme) sur certaine logique.
    C’est dans l’état de l’esprit que ça lui ressemble beaucoup plus, dans des paroles logiques, dans des tics et des tocs ainsi que certain rituel que je lui ressemble. J’ai 37 et je ne viens de découvrir cela que maintenant o_O ma mère et mon frère n’en doute plus je pense avoir réussi a les convaincre que j’ai une part d’autisme (mais pas visible et a une petite échelle). Je pense que dans toute chose y a une échelle de 0 a 100. Tout dépend des éléments qui nous ont entourées. Fascinant comme observation. Merci pour cette échange ;) Juju
  8. un gars qui passe dit :
    Sa fais du bien de vous lire …
  9. Épi dit :
    Bonjour, je suis épileptique depuis 1 ans et demi, ce qui estest un handicap chronique, mais ce n’est pas voyant non plus, à part lors des crises. Je comprend ce qu’est ne pas être pris en considération par les autres, ou être dédaigneux. Je voulais savoir. Comment sait tu que t’es aspie, psk en voyant tes réactions, la majeure partie des gens ont les mêmes réactions sociales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  :sclaus:  o.O ;) :x :xmas: :up: :table: :sick: :round: :roll: :pumpkin: :pirate: :pff: :oops: :o :love: :like: :hum: :heart: :grr: :go: :gift:  :finger: :) :fbsad: :fbrire: :fbpff: :fbnerd: :fblove :fblol: :fbhum: :fbhugh: :fbho: :fbgreen: :fbcry: :fbblue: :fbangle: :fb^^: :fb;): :evil: :down: :cry: :^^: :P :D :?: :? :-)  :( :!: 8O 8)